Est-ce que mon poêle à granulés fonctionne sans électricité ?

Publié le Vendredi 20 Janvier 2023 et mis à jour le Jeudi 26 Janvier 2023 - Les actualités du Poêles

Le poêle à granulés sans électricité cumule tous les avantages d’un appareil de chauffage moderne. Son excellent rendement garantit de très bonnes performances de chauffage alors que son autonomie évite toute dépense énergétique. Zoom sur ce type de poêle à granulés.

poêle à granulés sans électricité

Bénéficier d’un excellent confort de chauffe tout en utilisant un appareil autonome et donc écologique, c’est ce que permet le poêle à granulés sans électricité.

Qu’est-ce qu’un poêle à granulés sans électricité ?

Le poêle à granulés sans électricité est aussi appelé poêle à granulés autonome. On le distingue des poêles à pellets modernes qui embarquent une technologie qui permet :

  • de commander à distance le démarrage de l’appareil ;
  • de programmer l’heure de démarrage et d’arrêt du poêle ;
  • une longue autonomie grâce à l’alimentation automatique en granulés.

Le poêle autonome n’ayant pas besoin d’électricité pour fonctionner, il ne nécessite pas de raccordement sur le réseau électrique. Il doit donc être démarré à la main et ne peut pas être programmé, ni pour démarrer ni pour s’arrêter. En revanche, il ne consomme aucune électricité et limite donc la facture énergétique. De plus, il peut fonctionner même en cas de coupure électrique. Ce qui est fort pratique, car l’hiver des coupures d’électricité peuvent intervenir dans le cas de délestage électrique.

Comment fonctionne un poêle à granulés sans électricité ?

Le poêle à bois autonome est composé de :

  • un réservoir de combustibles pour stocker les pellets ;
  • une alimentation en pellets ;
  • un foyer ;
  • une entrée d’air pour la combustion ;
  • un ventilateur d’air chaud ;
  • une colonne d’extraction des fumées.

Le poêle à bois sans électricité fonctionne de manière autonome, mais il nécessite d’être alimenté en combustibles et de procéder à un certain nombre de réglages pour fonctionner. Il convient donc d’allumer le poêle en réglant l’arrivée d’air et la quantité de granulés à brûler. Le poêle peut être rechargé une fois lancé, mais avec un réservoir de pellets remplis, son autonomie peut atteindre une dizaine d’heures.

Pour arrêter le poêle, il suffit de fermer l’alimentation en combustible. Une quinzaine de minutes environ est nécessaire pour une extinction totale, afin que les derniers pellets se consument.

Avantages et inconvénients du poêle autonome

Vous souhaitez vous tourner vers un poêle sans électricité mais vous hésitez encore ? Voici les points forts et les points faibles de ce type d’installation de chauffage.

Les avantages du poêle autonome

Du fait qu’il n’utilise pas d’électricité, le poêle autonome bénéficie de nombreux avantages :

granules de bois écologique

  • il fonctionne de manière autonome sans branchement ;
  • il ne consomme aucune électricité ;
  • les pellets sont des combustibles écologiques et bon marché ;
  • le prix d’achat est moins élevé que pour un poêle électrique ;
  • ces poêles fonctionnant sans électronique, on limite le risque de panne et on gagne en fiabilité et en coût d’entretien ;
  • la robustesse de ces poêles assure la longévité de ces appareils de chauffage.

Les inconvénients du poêle autonome

Même si un poêle sans électricité est une excellente solution pour chauffer sa maison, il présente tout de même quelques inconvénients par rapport à un poêle à granulés classique bénéficiant d’un démarrage électrique et d’un programmateur. En effet, le poêle autonome :

  • ne peut pas être programmé ;
  • nécessite davantage de manutention : allumage du poêle, chargement des pellets ;
  • a une autonomie réduite ;
  • a un réglage de la combustion moins précis et une gestion de la température plus délicate ;
  • bénéficie d’un rendement un peu moindre qu’un poêle traditionnel.

Si l’économie d’électricité sur votre facture énergétique est un argument important pour vous, sachez que la consommation électrique d’un poêle moderne est assez faible. Sur une année, cela représente un budget de l’ordre de 40 € environ seulement.

Quel prix pour un poêle autonome ?

Si le poêle autonome permet de faire des économies sur sa facture énergétique, il permet aussi de faire des économies à l’achat. Les prix varient énormément d’un appareil à l’autre, avec une valeur pouvant aller de 1 000 à 5 000 €. Ces écarts de prix s’expliquent d’une part par le design des poêles, mais surtout par les matériaux qui les composent.

Commander les granulés Pellets Premium de TotalEnergies.