Tout savoir sur le ramonage et l'entretien d'un poêle à granulés

Publié le Vendredi 19 Avril 2024 et mis à jour le Jeudi 23 Mai 2024 - Les actualités du Poêles

Il est obligatoire de faire appel à un professionnel, au moins une fois par an, pour entretenir votre système de chauffage. Fonctionnement, avantages, différentes étapes, prix : retrouvez tout ce que vous devez savoir sur le ramonage et l’entretien de votre poêle à granulés.

Obligatoire de faire appel à un professionnel pour l'entretien d'un poêle

Le ramonage et l’entretien annuel obligatoire de votre poêle à granulés se montre essentiel pour assurer le bon fonctionnement de votre appareil de chauffage. Surtout, cette intervention réalisée par un professionnel qualifié réduit les risques d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone.

Qu'est-ce que le ramonage d'un poêle à granulés ?

Le ramonage et l’entretien d’un poêle à granulés consiste à éliminer les différents dépôts de suie, de cendre ou de créosote – un sous-produit du bois en combustion – qui s’accumulent dans votre appareil de chauffage au fil de ses utilisations.

Le ramonage de votre poêle à granulés se montre primordial pour de nombreuses raisons de fonctionnement et de sécurité :

  • Il réduit les risques d’incendie pouvant être provoqués par une accumulation de dépôts inflammables dans les conduits.
  • Il diminue les risques d’émissions nocives pouvant être causées par un conduit obstrué. C’est notamment le cas du monoxyde de carbone, un gaz incolore et inodore se montrant toxique, voire mortel pour l’homme.
  • Il améliore l’efficacité et le rendement de votre poêle à bois. Dans le cas contraire, l’accumulation de suie et de cendres peut obstruer le conduit et nuire au bon fonctionnement de votre système de chauffage.
  • Il permet de réaliser des économies de chauffage : un poêle à granulés qui n’est pas ramoné régulièrement va consommer davantage de pellets de bois pour maintenir la température souhaitée.

Le ramonage du poêle à granulés est-il obligatoire ?

Le ramonage de votre poêle à granulés est obligatoire au minimum une fois par an. Depuis le 20 juillet 2023, cette obligation est régie par un décret national. Ainsi, tous les ans, il est nécessaire de :

  • faire ramoner votre appareil de chauffage au bois ;
  • confier le ramonage et l’entretien de votre poêle à granulés à un artisan professionnel qualifié ;
  • obtenir et conserver un certificat de ramonage à l’issue de l’intervention : ce document, qui prouve que vous avez respecté cette obligation, peut notamment vous être demandé par votre assureur afin d’être couvert en cas de sinistre.

Avant juillet 2023, la réglementation était fixée par un arrêté préfectoral ou municipal consultable en mairie. Chaque commune définissait ainsi ses propres règles : certaines demandaient un ramonage annuel quand d’autres pouvaient en imposer deux, dont un durant la période de chauffe.

Quand faire ramoner son poêle à bois ?

La loi n’impose aucune date précise concernant le ramonage annuel obligatoire de votre poêle à pellets. Ainsi, vous avez la liberté de faire appel à un professionnel :

  • en automne, avant de rallumer votre système de chauffage pour la période de chauffe, en hiver ;
  • en hiver, lorsque vous utilisez quotidiennement votre poêle à granulés ;
  • au printemps, à l’issue de la période de chauffe.

Il est à noter que bon nombre de particuliers choisissent la période automnale pour le ramonage et l’entretien de leur système de chauffage. Pensez donc à anticiper ce rendez-vous : le planning d’interventions des ramoneurs fumistes professionnels se retrouve vite rempli à cette période.

Qui a la charge de l’entretien et du ramonage ?

L’entretien et le ramonage du poêle à granulés dépend de la responsabilité de l’occupant de la maison ou de l’appartement. En l’occurrence, cette intervention revient donc à la charge du locataire ou du propriétaire du logement dans lequel il vit.

En ce qui concerne les conduits collectifs, par exemple dans un immeuble de copropriétés, c’est le syndic qui a la responsabilité de l’entretien et du ramonage.

Quelles sont les étapes de l’entretien et du ramonage ?

Les étapes de l’entretien et du ramonage d'un poêle à granulés

Au moins une fois par an, un ramoneur qualifié doit procéder au ramonage des conduits, au nettoyage de l’appareil et à la vérification du bon fonctionnement de votre installation de chauffage. Cette intervention se déroule en plusieurs étapes.

Nettoyage de l’extracteur de fumées

Le moteur d’extraction des fumées de votre poêle doit faire l’objet d’un nettoyage en profondeur afin de pouvoir fonctionner correctement.

Cette pièce en forme d’un escargot est accessible en retirant les parements latéraux de l’appareil. Le professionnel va alors aspirer les cendres présentes et vérifier l’état du joint.

Nettoyage du ventilateur tangentiel

Le ventilateur tangentiel permet de diffuser l’air chaud dans votre logement. Mais de la poussière et des cendres se déposent au fil du temps sur les pales, ce qui peut provoquer un mauvais fonctionnement, voire des nuisances sonores.

Nettoyage approfondi du poêle

Le professionnel va procéder au nettoyage en profondeur des différentes pièces essentielles au bon fonctionnement de votre poêle à granulés, notamment :

  • le creuset ;
  • la chambre de combustion ;
  • le corps de chauffe ;
  • la bougie d’allumage ;
  • le fourreau.

Le ramoneur va également procéder au nettoyage des conduits afin de retirer tous les dépôts accumulés à l’aide de brosses et de matériel adaptés.

Contrôle général de l’appareil

Le professionnel assure également un contrôle général du poêle à granulés. Il va notamment procéder à une vérification de l’état des joints, des fils et connexions électriques ainsi que des tubes de pressostat.

Sur la partie extérieure de l’appareil, l’artisan qualifié va s’assurer que l’arrivée d’air ne soit pas obstruée et que le câble d’alimentation soit en bon état.

Quel entretien pouvez-vous effectuer vous-même ?

Il est nécessaire de confier l’entretien et le ramonage à un professionnel certifié : il possède le matériel et surtout les compétences techniques pour inspecter et nettoyer votre système de chauffage de manière fiable et sécurisée.

Toutefois, tout au long de l’année, vous pouvez réaliser certains nettoyages simples, de manière régulière, afin d’optimiser le fonctionnement de votre poêle à bois. Vous n’avez besoin que d’un aspirateur, d’un chiffon ou d’une brosse pour ces tâches. Attention : veillez à éteindre et débrancher votre poêle, et attendre le refroidissement total de l’appareil pour procéder au nettoyage.

Ainsi, une fois par semaine, vous pouvez :

  • retirer et aspirer le bac à cendres ;
  • nettoyer la grille de ventilation, le creuset, le coupe-flamme, la chambre de combustion et l’extérieur du poêle ;
  • nettoyer la vitre du foyer qui peut rapidement noircir.

Cette fréquence reste indicative. En période de chauffe, lors d’une utilisation régulière de l’appareil, son nettoyage, et notamment le vidage du bac à cendres sera plus régulier.

Bon à savoir
L’utilisation de granulés de ramonage contribue au bon entretien de votre poêle. Ces granulés, à mélanger aux autres pellets de bois, sont spécialement conçus pour libérer des composants actifs au moment de la combustion. Ils contribuent naturellement à éliminer les dépôts de suie ou de goudron qui peuvent s’accumuler dans votre poêle.

Quel est le prix d’un entretien et d’un ramonage de poêle à granulés ?

Le prix d’un entretien et d’un ramonage de poêle à granulés

Comme expliqué précédemment, l’entretien et le ramonage annuel obligatoire doit être réalisé par un professionnel certifié. Il saura procéder au contrôle et au nettoyage de votre installation de manière sûre. Et seul ce professionnel pourra vous remettre le certificat de ramonage à conserver à l’issue de l’intervention.

Concernant le prix, l’entretien et le ramonage de votre poêle à pellets vous coûtera, en moyenne, entre 100 et 200 euros. Le tarif est amené à évoluer en fonction de la région, de la technicité de l’intervention à réaliser ou encore des prix fixés par les entreprises.

Quels risques pour un poêle à granulés non-entretenu ?

Comme détaillé ci-dessus, le bon entretien de votre poêle à granulés est nécessaire pour prévenir tout risque d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone. Des dangers pouvant être provoqués par des conduits obstrués et une accumulation de dépôts potentiellement inflammables.

De plus, un poêle non-entretenu risque de faire augmenter votre consommation de granulés et de présenter des dysfonctionnements. L’Agence de la transition écologique (ADEME) estime notamment qu’un poêle à pellets mal entretenu verrait sa durée de vie réduite par 2 ou 3, et présenterait 5 fois plus de risques de tomber en panne.

Enfin, le non-respect de l’entretien annuel obligatoire vous expose à une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros, et jusqu’à 450 euros pour une absence de ramonage annuel.

Découvrez nos services d'entretien de chaudières à granulés