5 conseils pour faire des économies de chauffage au bois

Publié le Mardi 26 Décembre 2023 et mis à jour le Mercredi 22 Mai 2024 - Les actualités du Economies d'énergie

Lors d’une période de grand froid, il est important d’adopter de bonnes pratiques pour éviter de voir grimper vos factures.

5 conseils pour faire des économies de chauffage au bois

Le chauffage au bois fait partie des systèmes de chauffage les plus économiques. Il permet en effet de bénéficier d’économies d’énergie intéressantes, tout en profitant d’un rendement élevé. Mais en cas de grand froid, il convient d’appliquer quelques conseils pour optimiser davantage votre consommation.

1. Programmer correctement son poêle à bois

Il est généralement inutile de programmer votre poêle à bois à la température maximale (sauf s’il sert à chauffer entièrement la maison). Pour faire des économies de chauffage, ne le surchauffez pas trop, mais réglez-le pour qu’il maintienne la température souhaitée pour votre pièce. Même en période de grand froid, la température idéale d’une pièce à vivre ne doit pas dépasser les 19°C, ou les 16°C/17°C pour les chambres.

Par ailleurs, pensez à aérer régulièrement votre pièce, même en cas de grand froid, afin de renouveler l’air intérieur au sein de votre maison. Un air sec exige moins de chauffage qu’un air humide.

Autre astuce : définir des plages de chauffe en fonction de vos heures de présence, afin de ne pas chauffer inutilement votre pièce lorsque vous êtes au travail, par exemple.

2. Bien dimensionner sa chaudière bois

Lorsque vous choisissez votre chaudière bois, il ne faut pas nécessairement vous tourner vers le modèle le plus imposant et le plus puissant. En effet, votre chauffage bois doit être sélectionné en fonction de vos besoins et de la superficie à chauffer. Un appareil trop puissant ou, à l’inverse, pas assez, risque d’entraîner une surconsommation de bûches ou de pellets.

3. Entretenir régulièrement ses appareils de chauffage

L’entretien de votre système de chauffage participe grandement aux économies d’énergie, car un appareil bien entretenu fonctionne mieux, et surtout plus longtemps. Votre poêle à bois, à bûches ou à pellets doit idéalement être vérifié et entretenu une fois par an par un professionnel. Par ailleurs, procédez à deux ramonages chaque année au moins. L’état des conduits ou encore des pièces mécaniques doit être contrôlé également. Enfin, la chambre de combustion ainsi que le cendrier doivent être nettoyés régulièrement.

4. Avoir une bonne isolation générale

Pour optimiser l’efficacité de votre chauffage au bois, une bonne isolation de votre logement est primordiale. Veillez à ce qu’il n’y ait aucun courant d’air et fixez des joints aux fenêtres si nécessaire, ainsi que des boudins au niveau du bas de vos portes pour limiter les entrées d’air. Mieux encore : faites des travaux de rénovation et d’isolation de votre habitation (mur, toit, fenêtres) avant d’installer votre poêle.

5. Utiliser le poêle en tant que chauffage d’appoint

La solution pour faire des économies de chauffage est aussi d’installer votre chauffage au bois en tant que chauffage d’appoint. Un poêle à granulés, par exemple, ne nécessite pas de travaux d’envergure et demeure un système de chauffage très économique. Par ailleurs, l’investissement de départ peut être rapidement amorti grâce aux aides de l’État. Au-delà de ces bonnes pratiques, il convient également de choisir un bois de qualité pour réaliser des économies de chauffage, notamment en cas de grand froid. Découvrez tous les avantages des bûches et des granulés de bois TotalEnergies, une qualité qui vous offre les performances au meilleur prix.