Rénovation énergétique : un nouveau prêt dédié aux travaux

Publié le Mercredi 9 Février 2022 et mis à jour le Mardi 20 Septembre 2022 - Les actualités du Aides et financement

La France compte aujourd’hui 4,8 millions de passoires thermiques. Pour accélérer leur rénovation énergétique, un nouveau dispositif vient d’être lancé : le prêt Avance rénovation. En quoi consiste-t-il ? On fait le point.

Prêt-avance-rénovation

Une nouvelle arme vient enrichir les différents dispositifs d’aide à la rénovation énergétique : le prêt Avance rénovation. Il vient d’être lancé par la Banque Postale et le Crédit Mutuel s’apprête à faire de même. D’autres établissements bancaires devraient suivre.

Le prêt Avance rénovation, pour qui ?

Rendu possible grâce à la loi Climat et résilience de 2021, le prêt Avance rénovation permet aux propriétaires de passoires thermiques (c’est-à-dire les logements classés F ou G au titre du DPE, diagnostic de performance énergétique) de contracter un prêt pour effectuer leurs travaux de rénovation : changement du système de chauffage, isolation, installation d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière biomasse, etc. Ce prêt permet de financer le reste à charge des travaux, après déduction des différentes aides (MaPrimeRénov’, éco-prêt à taux 0, etc.).

Ce prêt s’adresse à deux catégories de population :

  • Les seniors, à qui les banques sont souvent peu enthousiastes à l’idée de prêter de l’argent.
  • Les ménages modestes, c’est-à-dire ceux dont les revenus n’excèdent pas les plafonds définis par l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Soit 19 565 euros pour une personne seule, 28 614 euros pour deux, 34 411 euros pour trois et 40 201 euros pour quatre.

Prêt Avance rénovation : les spécificités

Le prêt Avance rénovation n’est pas un prêt comme les autres. Voici ses principales caractéristiques :

  • Le capital emprunté n’est à rembourser que lors de la vente ou de la transmission du bien concerné. Seuls les intérêts sont à payer au fil de l’eau, sauf si vous êtes âgé de plus de 60 ans, auquel cas même les intérêts ne sont à rembourser qu’à terme.
  • Le taux est fixe : 2 %.
  • Ce prêt est garanti par l’État, en cas de défaut de paiement des propriétaires. Pour le Crédit Mutuel, le montant maximal de ce prêt est de 30 000 euros.

Quels sont les avantages du prêt Avance rénovation ?

Ce nouveau dispositif a, bien sûr, pour objectif d’inciter les ménages à se lancer dans des travaux de rénovation énergétique. Il revêt deux avantages principaux : il permet aux foyers qui n’ont pas accès au crédit de résoudre ce problème (notamment les seniors, souvent propriétaires d’une résidence principale assez ancienne et donc énergivore), mais également de limiter, voire supprimer, le reste à charge des coûts que représentent ce genre de travaux.

Car le prêt Avance rénovation est cumulable avec d’autres aides :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • l’éco-prêt à taux 0 ;
  • les aides des collectivités locales ;
  • la TVA réduite à 5,5 % ;
  • la prime Énergie de TotalEnergies, accordée dans le cadre des CEE (certificats d’économie d’énergie).

Simulez votre prime !