Transition écologique : l’arrêt des chaudières au gaz dès 2026

Publié le Mardi 20 Juin 2023 et mis à jour le Jeudi 23 Mai 2024 - Les actualités du Chaudières

Le gouvernement envisagerait d’interdire les chaudières gaz d’ici 2026 afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et sortir des énergies fossiles. Il sera cependant toujours possible de faire réparer ses équipements.

chaudiere au gaz

Aujourd’hui, un foyer sur deux se chauffe au gaz. Le ministre de la Transition énergétique, Christophe Béchu, estime qu’il faudrait que cette proportion tombe à moins de 15 % en 2050 pour atteindre la neutralité carbone.

Vers une interdiction des chaudières au gaz ?

La Première ministre Élisabeth Borne a dévoilé, lundi 22 mai, son plan d’action pour réduire, d’ici 2030, les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 50 % par rapport à 1990. Et l’une des propositions pour y parvenir ne serait autre que l’interdiction de l’installation des chaudières au gaz d’ici 2026. C’est en tout cas ce qu’a affirmé la Capeb (Confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment) par la voix de son président, Jean-Christophe Repon, après avoir été reçue à Matignon le 23 mai.

Cette éventualité n’est pas du goût des professionnels de la filière, qui estiment que l’échéance de 2026 est intenable, et qu’il serait plus intéressant de favoriser le développement du gaz vert (celui issu de la méthanisation, par exemple). D’ailleurs, le ministre délégué au Logement, Olivier Klein, juge également cet objectif « inatteignable », mais souhaite « ralentir l’installation de nouvelles chaudières pour des questions de prix et d’environnement ».

Rappelons que, depuis 2022, il n’est plus possible d’installer une chaudière au gaz lors de la construction de maisons individuelles. Cette interdiction sera élargie aux logements collectifs neufs à partir de 2025. Quant aux chaudières au fioul, l’installation d’équipements neufs est interdite depuis juillet 2022.

NB : Même si l’installation des chaudières au gaz va se raréfier, il est toujours possible d’entretenir votre chaudière et de faire réparer votre équipement pour allonger sa durée de vie.

Par quoi remplacer sa chaudière au gaz ?

Par quoi remplacer sa chaudière au gaz

Vous envisagez de remplacer votre chaudière au gaz ? Tout d’abord, il faut savoir que faire de sa vieille chaudière. Vous pouvez vous tourner vers l’installateur ou le magasin chez qui vous souhaitez acheter votre nouvel équipement, qui est tenu de reprendre et recycler ce type de produit.

Après, différentes solutions s'offrent à vous, notamment les appareils de chauffage au bois. La chaudière biomasse peut ainsi constituer votre équipement de chauffage et de production d’eau chaude principal. Vous pouvez également opter pour un poêle à pellets ou à bûches, comme chauffage principal ou d’appoint.

Les équipements de chauffage au bois présentent, en effet, de nombreux avantages :

  • Ils fonctionnent grâce à une énergie renouvelable et souvent locale. C’est donc une énergie écologique.
  • Le chauffage au bois, en particulier les poêles, confère une atmosphère cosy et chaleureuse à votre intérieur.
  • Le bois et les pellets sont peu chers par rapport à d’autres énergies.
  • Le chauffage au bois offre aujourd’hui un excellent rendement.

Les aides pour remplacer sa chaudière au gaz

Pour alléger votre facture, il existe différentes aides pour remplacer votre chaudière au gaz :

Découvrez les avantages du chauffage aux pellets !