Comment a évolué le prix du bois de chauffage en 2021 ?

Publié le Lundi 10 Janvier 2022 et mis à jour le Lundi 17 Janvier 2022 - Les actualités du Bois

En 2021, le prix du bois de chauffage est resté stable. Et il demeure, en 2022, l’une des énergies les moins chères et les moins taxées du marché.

Prix du bois de chauffage

En effet, le prix du bois de chauffage ne fluctue que très peu au fil des années et il n’est soumis qu’à peu de taxes. Ses tarifs ne devraient donc pas augmenter davantage en 2022. Zoom sur l’évolution du prix du bois de chauffage en 2021.

Quelles évolutions en termes de tarif pour le bois de chauffage ?

En 2021, l’ensemble des prix de l’énergie a augmenté. Toutefois, le bois de chauffage est resté peu onéreux et demeure à l’abri d’une hausse importante.

Une augmentation globale des prix de l’énergie

En 2021, et depuis plusieurs années déjà, le chauffage s’est révélé être le premier pôle de dépenses des foyers en matière d’énergie. On observe, de plus, une augmentation significative des prix, notamment du gaz et du fioul domestique. Or, si la plupart des énergies traditionnelles affichent effectivement une hausse des tarifs caractéristique, l’électricité et le bois restent les énergies les moins impactées.

Le bois de chauffage, des tarifs stables

Les tarifs du bois de chauffage ont assez peu évolué en 2021. S’ils ont connu une légère augmentation à la fin de l’année 2020, ils ont ensuite rapidement baissé pour se stabiliser dès le printemps 2021. D’une manière générale, le prix moyen du bois de chauffage pour un ménage n’a que très peu évolué depuis 2015. Et cette tendance tend à se confirmer. Il s’agit assurément de l'énergie la plus économique du marché.

Les taxes sur le bois de chauffage

En 2022, le bois de chauffage reste faiblement taxé. Il bénéficie, de plus, d’une TVA réduite à 10 %.

Des taxes faibles

Le bilan carbone du bois de chauffage est neutre. En effet, le CO2 qu’il émet en brûlant est absorbé par les végétaux. Toutefois, pour que cette énergie demeure renouvelable et non polluante, il est essentiel que les équipements de chauffage soient parfaitement installés et entretenus. Il faut également veiller à sélectionner des combustibles respectueux de l’environnement. Ils peuvent par exemple être issus de forêts où les arbres abattus sont ensuite replantés.

Ce faible impact environnemental permet au bois de chauffage de n’être que peu taxé. Il l’est notamment beaucoup moins que l’électricité ou le gaz. Des aides et des crédits d’impôts incitent même à la transition vers ce mode de chauffage. Investir dans un poêle à granulés est d’autant plus avantageux que le bois de chauffage n’a jamais été coté en bourse. Son prix, déjà peu onéreux, ne fluctue donc que très peu au fil des ans.

Une TVA à taux réduit et stable

S’il n’est que peu taxé pour des raisons environnementales, comme tout produit de consommation, le bois de chauffage est tout de même soumis à la TVA. En France, la TVA affiche un taux de 20 %. Cependant, grâce à une Directive européenne de 2006, les États membres sont en droit d’appliquer une TVA réduite au bois de chauffage. Les consommateurs français bénéficient ainsi d’une TVA à 10 % sur ce combustible.

Au cours des dernières années, ce taux a augmenté progressivement. De 5,5 % en 2012, il a atteint 7 % en 2013, puis 10 % en 2014. Toutefois, la TVA sur le bois de chauffage s’est stabilisée et n’a pas augmenté depuis. De plus, ce taux reste sensiblement réduit par rapport à la norme des 20 %. Il est, de plus, appliqué sur la grande majorité des combustibles : sur le bois de chauffage lui-même, sur les produits agglomérés et sur les déchets de bois destinés au chauffage.

Un bois de qualité, à fort pouvoir calorifique et respectueux de l’environnement…

Découvrez les pellets et granulés de bois Proxi-TotalEnergies !