Quelles aides pour un poêle à granulés en 2023 ?

Publié le Vendredi 19 Novembre 2021 et mis à jour le Mercredi 22 Mai 2024 - Les actualités du Bois

Le poêle à granulés représente une solution de chauffage aux multiples avantages, qu’il soit utilisé en chauffage central ou d’appoint. Envie d’en installer un dans votre logement ? Zoom sur les aides pour financer l’installation d’un poêle à granulés en 2023. 

Les-aides-2021-pour-installer-un-poêle-à-granulés

À la fois performant et écologique, le poêle à granulés répond au projet de transition écologique de la France : son installation est donc éligible à différentes aides. De MaPrimeRénov’ aux Certificats d’Économie d’Énergie, faisons le point sur les aides à l’installation d’un poêle à granulés en 2023.

Les aides de l’État pour installer un poêle à granulés en 2023

Pour promouvoir la transition énergétique, l’État a mis en place plusieurs aides financières pour l’installation d’un poêle à granulés.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ remplace, depuis le 1er janvier 2020, le CITE (Crédit d’impôt transition énergétique) et les aides de l’Anah (Agence nationale de l’Habitat) « Habiter Mieux agilité ». MaPrimeRénov’ contribue au financement des travaux de chauffage, d’isolation et de ventilation. Elle permet donc de financer l’installation d’un poêle à granulés dans une maison individuelle.
MaPrimeRénov’ est accessible à tous les propriétaires, sans condition de ressources. Pour profiter de cette aide plafonnée à 20 000 €, il faut toutefois être propriétaire d’un logement depuis plus de 2 ans, et faire appel à un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour installer son appareil de chauffage.   

Le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide financière attribuée par l’État. Il vise à participer au paiement des factures énergétiques (électricité et gaz), ou à financer partiellement des travaux de rénovation énergétique. Le chèque énergie peut donc être utilisé pour installer un poêle à granulés, mais aussi pour acheter du combustible. Cette aide allant de 48 à 277 €, sous condition de ressources, est attribuée automatiquement chaque année aux foyers éligibles.     

MaPrimeRénov’ Sérénité

MaPrimeRénov’ Sérénité est la fusion de l’aide financière « Habiter Mieux Sérénité » et MaPrimeRénov’. Il s’agit d’un conseil et d’une aide financière visant à assister les ménages modestes dans le projet de rénovation énergétique globale de leur logement. Le remplacement d’un chauffage par un poêle à granulés, réputé pour son rendement, rentre dans un projet de rénovation énergétique globale. 

Cette aide est accordée : 
●    aux ménages aux ressources modestes et très modestes occupant un logement individuel ;
●    aux propriétaires bailleurs ;     
●    aux syndicats de copropriété.

Pour prétendre à MaPrimeRénov’ Sérénité, il est obligatoire de passer par une entreprise labellisée RGE. Autre condition : les travaux à réaliser doivent concerner un logement d’au moins 15 ans et il doit s’agir d’une résidence principale. L’aide ne peut pas non plus être accordée si vous avez bénéficié d’un prêt à taux zéro dans les 5 ans qui précèdent la demande de prime. 

Les Certificats d’Économie d’Energie (CEE)

Les Certificats d’Économie d’Énergie correspondent à des aides allouées aux particuliers de la part des entreprises de fourniture d’énergie. Ces aides sont attribuées par des organismes privés disposant d’un Certificat d’Économie d’Énergie (CEE) : fournisseurs d’énergie, magasins de bricolage, professionnels spécialisés en rénovation énergétique… Elles permettent de prendre en charge une partie du prix d'achat et d'installation d'un poêle à granulés.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) : une autre façon de financer un poêle à granulés

L’éco-prêt à taux zéro, ou éco-PTZ, est un dispositif permettant d’emprunter de l’argent pour réaliser des travaux de rénovation énergétique sans faire d’avance de trésorerie et sans payer d’intérêts. Ce prêt, d’un montant maximal de 50 000 €, est accordé sans condition de ressources. 

Peuvent y prétendre : 
-    les propriétaires occupants et propriétaire bailleurs, même en copropriété ;
-    les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés et comprenant au moins une personne physique ;          
-    le demandeur doit être le propriétaire bailleur ou occupant, ou le syndicat de copropriété.     

Autres conditions pour obtenir un éco-prêt à taux zéro :
-    le logement concerné par les travaux doit avoir au moins 2 ans ;
-    pour les propriétaires bailleurs, le logement doit être loué comme résidence principale. 

Les aides des collectivités locales

Des subventions locales peuvent également être proposées pour l’installation d’un poêle à granulés. Ces aides locales dépendent alors de la localisation du logement et du type de travaux effectués. Pour connaître les aides des collectivités locales (de la région, du département ou de la commune) disponibles sur votre territoire, rendez-vous sur le site de l’ANIL (Agence nationale pour l’information sur le logement).

La réduction de TVA pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique

Les propriétaires d’un logement de plus de 2 ans peuvent également prétendre à la réduction de TVA à 5,5 % pour les travaux de rénovation et l’achat d’un poêle à granulés. Pour profiter de cet avantage, le demandeur doit être :
●    le propriétaire occupant ou bailleur, ou le syndicat de propriétaires ;
●    le locataire ou occupant à titre gratuit ;
●    une société civile immobilière (SCI).

Ce qui a changé au 1er février 2023

Plusieurs changements sont intervenus depuis le 1er février 2023 en ce qui concerne les aides pour financer des travaux énergétiques : 
-    MaPrimeRénov’ Sérénité : les plafonds de travaux sont revalorisés de 30 000 à 35 000 € ;
-    MaPrimeRénov’ Copropriété voit ses plafonds relevés de 15 000 à 25 000 €. Et les primes individuelles versées aux ménages sont doublées et passent ainsi à 3 000 € pour les propriétaires très modestes et 1 500 € pour les propriétaires modestes ;
-    les forfaits rénovations globales passent de 7 000 à 10 000 € pour les ménages aux ressources intermédiaires (violets) et de 3 500 à 5 000 € pour les ménages aux ressources supérieures (roses) ;
-    les primes baissent de 500 € pour l’installation d’un poêle à granulés et s’établissent désormais à 2 000 € pour les ménages modestes et 2 500 € pour les ménages très modestes.

Bon à savoir
Les différentes aides à l’installation d’un poêle à granulés sont parfois cumulables. Ainsi, on peut par exemple être éligible à MaPrimeRénov’ et bénéficier d’une TVA à taux réduit, avoir des chèques énergie et des aides locales, ou encore se voir accorder un éco-prêt à taux zéro.


Vous voulez savoir si vous êtes éligible à la Prime énergie pour financer votre poêle à granulés ?

Profitez du simulateur Prime énergie de L’énergie tout compris.