Vente de bois de chauffage : la réglementation évolue

Publié le Mercredi 14 Septembre 2022 et mis à jour le Vendredi 23 Septembre 2022 - Les actualités du Bois

Depuis le 1er septembre, les vendeurs de bois de chauffage doivent délivrer différentes informations au client, telles que l’essence vendue ou le taux d’humidité. L’objectif : réduire la pollution liée au chauffage individuel.

Vente de bois de chauffage

Vous avez commandé votre bois de chauffage et vous préparez à la livraison ? Sachez que désormais, les vendeurs doivent indiquer, sur la facture et sur leur site, un certain nombre d’informations.

Vente de bois : une nouvelle réglementation

Vous vous chauffez au bois ? Alors, surveillez vos factures et le site du vendeur ! De nouvelles informations doivent y figurer. La réglementation a en effet évolué depuis le 1er septembre. Désormais, les vendeurs de bois doivent indiquer les éléments suivants :

  • l’essence vendue, la longueur et le taux d’humidité ;
  • l’affichage du taux d’humidité devra s’accompagner de la mention « prêt à l’emploi », si le bois est sec, ou « à sécher avant emploi », dans le cas contraire ;
  • le temps de séchage optimal.

Bon à savoir

À partir de septembre 2023, les entreprises qui commercialisent des lots de bois de moins de 2m3 devront le vendre « prêt à l’emploi ».

Chauffage au bois : mieux informer pour moins polluer

Cette nouvelle réglementation poursuit un but : favoriser les bonnes pratiques pour la combustion du bois. En effet, bien que le bois soit une source d’énergie renouvelable et que le chauffage au bois soit de plus en plus prisé, sa combustion peut être une source de pollution atmosphérique importante de par les particules fines dégagées.

Par exemple, en Haute-Savoie, dans la vallée de l’Arve, connue comme « la vallée la plus polluée de France », une étude de l’UFC Que Choisir de 2019 démontrait que 70 % des particules fines provenaient du chauffage individuel !

Cette mesure fait partie du « plan chauffage au bois », publié par le gouvernement en 2021, qui vise à réduire de 50 %, d’ici 2030, les émissions polluantes du chauffage au bois domestique.

Chauffage au bois : les bonnes pratiques pour moins polluer

Le réseau France Bois Bûches, qui regroupe les entreprises de la filière, a rappelé certaines bonnes pratiques pour optimiser l’utilisation de son système de chauffage au bois et, ainsi, moins polluer :

  • bien entretenir ses équipements,
  • bien utiliser ses équipements ;
  • utiliser du bois parfaitement sec.

Vous pouvez également retrouver différents conseils sur le site de l’Ademe, l’Agence de la transition écologique.

Tout savoir sur les bûches de bois de chauffage