Combien coûte un poêle à granulés ?

Publié le Mercredi 11 Juillet 2018 et mis à jour le Lundi 25 Mars 2024 - Les actualités du Poêles

Réglable et même déclenchable à distance, le poêle à pellets dispose d’une technologie efficace, tout en utilisant une énergie moins sujette aux fluctuations de prix. Mais qu’en est-il du coût de l’appareil ? Quel est le prix d’un poêle à granulés à l’achat et à l’installation ? TotalEnergies répond à vos questions.      

vente pellets

Le chauffage aux pellets connaît un succès grandissant en France. D’après l’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER), les ventes de poêles à granulés ont progressé de 34,4 % en 2021, avec environ 2,4 millions de tonnes de pellets écoulées la même année. Grâce à de multiples évolutions technologiques,ce mode de chauffage est devenu aussi efficace qu’abordable. Encore faut-il prendre en compte le prix du poêle à granulés, ainsi que celui de son installation,  avant de pouvoir vraiment sauter le pas.

Quel est le prix d’un poêle à granulés à l’achat ?

On peut estimer que le prix d’une poêle à granulés est compris entre 3 000 et 6 000 euros. Le prix moyen d’un tel appareil s’élève ainsi à environ 2 910 euros, installation comprise. Le design du poêle, classique, moderne ou design, peut grandement influer sur son prix. Toutefois, ce sont principalement les matériaux, les fonctionnalités du poêle, sa puissance et le type de combustion qui vont définir son prix d’achat. 

Les matériaux

Aujourd’hui, on trouve sur le marché une variété importante de poêles à granulés, composés de matériaux divers :

  •  en tôle d’acier combinée à de la fonte ;

  •  en fonte combinée avec de la brique réfractaire ;

  • en brique réfractaire avec de la vermiculite.

Les matériaux présents sur le foyer ou le revêtement de l’appareil ont un impact sur son prix. Les poêles à granulés traditionnels, en acier et en fonte, affichent un coût moins élevé que les poêles dits «      de masse »     . En fonte et/ou matériaux réfractaires, ces derniers offrent une plus grande inertie et de meilleures performances. Ils sont cependant plus lourds et ne peuvent pas être déplacés.

Les fonctionnalités

Les fonctions dont sont équipés les poêles à pellets varient également beaucoup :

  •  avec soufflerie ou fonctionnant par convection ;
  •  programmable ;
  • contrôlable à distance ;
  • mixte (bois-pellets), etc.

Ces fonctionnalités peuvent, elles aussi, faire augmenter le prix d’un poêle à granulés. En effet, moins l’appareil présente de fonctions, moins il est cher. Toutefois, ces fonctionnalités peuvent s’avérer très pratiques, notamment pour programmer l’allumage du poêle à l’avance ou augmenter son rendement.

La puissance

De la même façon, plus le poêle à granulés affiche une grande puissance, plus son prix augmente. Selon l’isolation du logement, l’appareil doit disposer d’un volume de chauffe suffisant pour émaner de la chaleur dans toutes les pièces désirées. 

Toutefois, nul besoin d’investir dans un poêle à pellets surpuissant. En effet, un appareil surdimensionné tourne bien souvent à faible rendement et s’encrasse plus rapidement. Il peut ainsi présenter un surcoût à l’entretien.

Le type de combustion

Critère de choix important pour un poêle à granulés, la combustion influe également sur le prix de l’appareil. On en distingue trois grands types :

  • La combustion simple, d’un rendement faible et insuffisant pour bénéficier d’un crédit d’impôt.     
  • La combustion double, avec une seconde entrée d’air, permettant de brûler les gaz résiduels d’une première combustion. Ce système offre de meilleures performances et produit moins de gaz à effet de serre.     
  • La turbo-combustion, à partir de deux entrées d’air dans une seule chambre. La ventilation permet alors une montée rapide de la température, mais entraîne une surconsommation de combustible à moyen et faible régime.

D’un rendement moindre, les poêles à turbo-combustion sont généralement les moins chers à l’achat. Plus onéreux, les appareils à combustion double se révèlent néanmoins rentables sur le long terme, tandis que les poêles à combustion simple peuvent constituer un choix intéressant pour chauffer une pièce unique de manière ponctuelle. Par ailleurs, sachez qu’il existe des aides pour amortir l’achat et l’installation d’un poêle à granulés.   

Le coût de l’installation d’un poêle à pellets

Au-delà du coût de l’appareil, vous devrez aussi prendre en compte le coût de l’installation du poêle à pellets pour pouvoir évaluer votre budget. Celui-ci variera également, tant en fonction de l’installateur que du type de matériel installé. Se chauffer aux pellets implique aussi d’entretenir régulièrement son matériel, ce qui induit des frais supplémentaires.          

On peut toutefois estimer le prix de l’installation d’un poêle à granulés en fonction du tubage préexistant. Si votre logement est déjà équipé d’un conduit de cheminée, ce dispositif peut être réutilisé pour un coût d’installation compris entre 200 et 500 euros. En l’absence d’un tel conduit, prévoyez entre 500 et 3 000 euros.
 

Bon à savoir    
Plus votre installation est complexe, plus le coût pour la mettre en place sera élevé. Ainsi, si vous choisissez un poêle à granulés hydraulique permettant de chauffer des radiateurs situés dans des pièces plus éloignées, par exemple, l’installation s’avérera plus coûteuse.

Combien coûte le combustible d’un poêle à granulés ?

Le prix du sac de pellets fluctue en fonction de l’évolution des stocks, de la demande, du coût de l’ensachage et du pourcentage des taxes appliquées. Si les tarifs ont connu quelques augmentations depuis 2010, le pellet reste un combustible économique et rentable. En 2022, on estime à environ 7 euros le prix du sac de 15 kg et à 750 euros les économies réalisées dans les foyers équipés d’un poêle à granulés. 

     
Découvrez les pellets Premium de qualité supérieure TotalEnergies.