Point sur l'évolution du prix du fioul en février

Publié le Vendredi 4 Mars 2022 et mis à jour le Vendredi 23 Septembre 2022 - Les actualités du Fioul

Le prix du fioul est en augmentation depuis novembre 2021. La tendance s’est largement confirmée en février avec l’invasion russe en Ukraine.

prix du fioul

Le prix du fioul est à la hausse depuis le début de l’hiver mais a connu une réelle augmentation en février. En cause : les tensions géopolitiques. Le prix du fioul domestique étant directement lié au cours du pétrole et la Russie étant le 2e plus grand producteur mondial d’or noir, la guerre en Ukraine a des conséquences très importantes sur le prix du fioul.

Un pétrole déjà en hausse début février

Au début du mois de février 2022, les prix du pétrole grimpaient, et donc celui du fioul domestique par ricochet.

L’OPEP + frileux à ouvrir les vannes

Début février, le pétrole était en hausse en raison de la décision de l’OPEP + de n’ouvrir que marginalement les vannes, et ce, en dépit de l’envolée des prix de l’or noir.

En effet, avec la reprise économique mondiale permise par la maîtrise de la propagation du Covid-19, la demande en pétrole est plus importante que l’offre. Résultat, les prix flambent.

Malgré cette flambée des prix, les 23 pays membres de l’OPEP+ n’ont accepté d’augmenter leur production que de 400 000 barils supplémentaires par jour pour le mois de mars. Pas de quoi satisfaire la demande mondiale ni freiner la hausse des prix.

Des tensions en Europe de l’Est et au Moyen-Orient

En parallèle à la décision de l’OPEP+, les tensions géopolitiques ont contribué à alimenter un climat d’instabilité propice à l’envolée des prix.

Au Moyen-Orient, les Émirats Arabes Unis étaient en proie à des attaques de la part de rebelles Yéménites alors qu’en Europe de l’Est, la menace de l’invasion de l’Ukraine par la Russie planait. Ces deux théâtres de tensions laissaient déjà craindre des menaces d’approvisionnement en pétrole.

Le 2 février, le prix du baril de Brent de la mer du Nord atteignait 89,71$ et le baril de WTI 89,72$, soit son niveau le plus haut depuis 2014. En conséquence, le prix du fioul domestique s’élevait en moyenne à 1 160 € les 1 000 litres en France.

Un prix du fioul toujours en forte hausse mi-février

À la mi-février, les cours du pétrole se sont enflammés en raison de la probabilité d’invasion de l’Ukraine par la Russie. Le spectre de la guerre a fait bondir les cours. Le prix du baril de Brent de la mer du Nord atteignait 94,44$ et le baril de WTI 93,10$.

Face à la menace russe, les occidentaux ont en effet brandi des menaces de sanctions dans les secteurs financiers et énergétiques contre Moscou. Dès lors, des ruptures d’approvisionnement russe ont été craints, faisant prendre 2$ au baril en ½ heure seulement.

Dans l’Hexagone, le prix du fioul a suivi le mouvement. Au 14 février, la moyenne nationale des prix du fioul était à 1 180 € les 1 000 litres, soit 20 € d’augmentation en deux semaines pour le prix du fioul domestique.

augmentation prix du fioul

La guerre en Ukraine et la barre des 100$ le baril franchie

Jeudi 24 février, les attaques aériennes et terrestres de l’armée russe en Ukraine ont fait s’enflammer les marchés. Le prix du baril de Brent de la mer du Nord bondissait de 8,78 % à 105,34$ et le baril de WTI de 8,66 % à 100,10$. Les spécialistes craignaient en effet de voir l’offre de pétrole russe disparaître du jour au lendemain en cas de sanctions contre la Russie, 2e plus gros producteur mondial de pétrole. Les pays membres de l’OPEP ne pouvant pallier cet éventuel manque gigantesque, le prix du pétrole risque de rester aussi élevé tant que des sources d’approvisionnement alternatives au pétrole russe ne sont pas trouvées. Dans l’Hexagone, l’entrée en guerre de la Russie a eu pour effet une très forte augmentation du prix du fioul domestique. Le 24 février, jour de l’invasion russe, on enregistrait en France une hausse de 45 €, soit 1 198 € les 1 000 litres de fioul. Une nouvelle augmentation, de 15 € cette fois, était enregistrée vendredi 25 février.

Le prix du fioul va-t-il baisser ?

Lundi 28 février 2022, le prix du fioul était à 1 216 € les 1 000 litres. La tendance du prix du fioul n’est malheureusement pas à la baisse. Suspendus aux décisions de Poutine et aux sanctions occidentales contre Moscou, les marchés restent en effet très instables. Les hausses actuelles des prix du pétrole et donc du fioul sont dues aux sanctions imposées à la Russie. Les spécialistes craignent en plus des perturbations de l’approvisionnement de pétrole russe comme riposte de la part de Moscou.

Vous souhaitez faire le plein de fioul ? Fioul Premier vous garantit un chauffage performant dans votre maison.