Votre contrat d’entretien de chaudière évolue

Publié le Jeudi 14 Janvier 2021 et mis à jour le Dimanche 27 Novembre 2022 - Les actualités du Chaudières

Un arrêté récent du ministère de la Transition écologique donne de nouvelles directives pour l’entretien des chaudières et des systèmes thermodynamiques. Cela implique quelques nouveautés pour votre contrat d’entretien de chaudière.

Votre contrat d'entretien de chaudière évolue

Ce 24 juillet 2020, un arrêté du ministère de la Transition écologique relatif au contrôle des chaudières et des systèmes thermodynamiques a été publié au Journal Officiel. Il entraîne de nouvelles obligations pour l’entretien de votre chaudière.

Plusieurs points de contrôle supplémentaires

Cet arrêté vise à mettre en place de nouveaux points de contrôle de votre installation de chauffage dans le but d’augmenter l’efficacité énergétique de votre logement et, donc, de vous permettre de réaliser des économies d’énergie sur votre facture, de façon durable.

Dans cet arrêté, il est notamment expliqué que l’entretien des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kW doit à présent inclure :

  • la vérification de la chaudière et des installations destinées à la distribution et la régulation de l'énergie thermique, et si nécessaire leur nettoyage et leur réglage ;
  • la fourniture des conseils nécessaires portant sur le bon usage de l'installation de chauffage en place, les améliorations possibles et l'intérêt éventuel du remplacement de celle-ci ;
  • l’évaluation du rendement de la chaudière ;
  • l’évaluation du bon dimensionnement de la chaudière par rapport aux besoins en eau chaude du bâtiment ;
  • l’évaluation des émissions de polluants atmosphériques de la chaudière ;
  • la classification énergétique de la chaudière ;
  • le contrôle du circuit hydraulique avec, a minima, le contrôle de l’embouement, la purge des bulles d’air du circuit, le contrôle de la pression, la vérification du fonctionnement du circulateur, le contrôle de la pression de gonflage des vases d’expansion.

Quelles conséquences pour votre contrat d’entretien ?

Ces nouvelles dispositions ont des implications sur le contrat d’entretien que vous avez souscrit avec proxi-totalenergies.fr. En effet, pour pouvoir assurer les différents contrôles qui doivent être effectués dans le cadre de l’entretien annuel, le temps d’intervention de notre technicien à domicile sera augmenté. N’hésitez pas à demander plus de précisions sur les contrôles effectués lors de la visite de votre technicien.

Rappelons que l’entretien annuel des installations de chauffage d’une puissance comprise entre 4 et 400 kW est une obligation fixée par un décret du 9 juin 2009 et un arrêté du 15 septembre 2009. Il concerne l’ensemble des chaudières de cette puissance, quel que soit le combustible utilisé (gaz, fioul, bois, etc.).

Cette démarche permet tout d’abord de garantir votre sécurité (risques d’intoxication au monoxyde de carbone, etc.), mais aussi d’optimiser les performances énergétiques de votre installation. Les nouvelles dispositions prises dans l’arrêté du 24 juillet 2020 doivent en outre permettre d’améliorer l’efficacité énergétique de l’ensemble du parc immobilier français, en évaluant la classe énergétique de chaque appareil.