Quel chauffage d'appoint au bois installer sans conduit de cheminée ?

Publié le Mardi 23 Janvier 2024 et mis à jour le Lundi 12 Février 2024 - Les actualités du Bois

Installer un chauffage d’appoint au bois sans conduit de cheminée, c’est possible ! Quel modèle choisir et comment évacuer les fumées sans conduit ? Découvrez nos réponses et trouvez le chauffage d’appoint au bois qui correspond le mieux à vos besoins.

Un chauffage d’appoint bois sans conduit

Même sans conduit de cheminée, il est possible d’installer un chauffage d’appoint au bois chez soi. Certains modèles de poêles à bûches ou à granulés disposent effectivement d’un système d'évacuation directe. Pour les installer, il suffit de recourir à des méthodes comme la sortie en toiture, en façade et/ou en ventouse.

Comment installer un chauffage d’appoint à bûches sans conduit de cheminée ?

Le poêle à bûches sans conduit de cheminée fonctionne grâce à un système d’évacuation directe. Il a l’avantage d’être un chauffage d’appoint au bois économique et simple à installer.

Comment fonctionne le poêle à bûches sans conduit de cheminée ?

Comme son nom l’indique, ce type de poêle s’alimente avec des bûches de bois. On peut recourir à des bûches traditionnelles ou compressées. Les bûches compressées sont plus onéreuses, mais elles ont l’avantage de brûler plus longtemps et donc, de permettre des économies de bois. Ce chauffage d’appoint fonctionne simplement. Il suffit de placer les bûches dans le foyer, d’allumer le feu et de laisser la chaleur se propager dans la pièce.

Les modèles sans conduit de fumée nécessitent d’être raccordés à une évacuation vers l’extérieur, pour éviter que des gaz toxiques, comme le dioxyde de carbone, ne se propagent dans la maison. Pour ce faire, un petit tuyau achemine les gaz et les fumées à l’extérieur via un trou dans le mur ou dans la toiture. On parle alors « d’évacuation directe ». Ce système rend ce chauffage d’appoint facile à installer, car il ne nécessite pas de créer un conduit de cheminée.

Quels sont les avantages du poêle à bûches ?

Le poêle à bûches a pour avantage d’être un équipement économique. En effet, il ne nécessite pas d’électricité pour fonctionner. Le système s’active simplement grâce à la combustion du bois à l’intérieur. De plus, les bûches comptent parmi les combustibles les moins chers du marché - les pellets sont, en effet, plus coûteux. Par ailleurs, s’il est bien proportionné par rapport aux dimensions de la pièce et de la maison, la chaleur dégagée par ce chauffage d’appoint peut rayonner dans plusieurs pièces en même temps.

Le chauffage central n’a donc plus besoin de tourner à plein régime et les économies d’énergie s’en ressentent sur les factures. D’autant plus que le rendement du bois de chauffage est estimé entre 80 et 90 %. Il s’agit également d'une énergie durable et moins polluante que le gaz ou le fioul, par exemple. Enfin, avec un prix compris entre 2 500 et 7 000 € selon sa taille, le poêle à bûches se révèle moins cher à l’achat que le poêle à granulés. Toutefois, les modèles sans conduit d’évacuation restent plus onéreux.

Peut-on poser un chauffage d’appoint à granulés sans conduit de cheminée ?

Comme le modèle à bûches, le poêle à granulés sans conduit de cheminée dispose d’un système d’évacuation directe. Il fonctionne grâce à une trappe qui alimente le foyer en pellets et a l’avantage de bénéficier d’un rendement supérieur.

Comment fonctionne le poêle à pellets sans conduit ?

Le poêle à granulés dispose d’un fonctionnement plus complexe que son homologue à bûches. Pour l’allumer, il est nécessaire d’actionner un mécanisme qui ouvre une trappe entre le réservoir à pellets et la chambre de combustion. Les granulés de bois descendent alors dans le creuset. On utilise ensuite un allume-feu pour lancer la combustion. Le poêle à granulés dispose d’un système d’extinction électrique, mais il est possible de stopper l’alimentation en combustible manuellement en refermant la trappe.

Notez qu’il existe également des poêles à granulés électriques programmables, qui peuvent passer en mode « éco » une fois la température souhaitée atteinte ou simplement aux heures où vous êtes absent. Comme le poêle à bûches, ce chauffage d’appoint au bois sans conduit nécessite une évacuation des fumées vers l’extérieur. De la même manière, celle-ci s’opère via un trou dans le mur ou dans la toiture. Ce dispositif le rend moins contraignant à installer qu’un poêle avec conduit.

Quels sont les avantages du poêle à granulés ?

Les granulés sont plus légers et donc, plus simples à transporter et à stocker que les bûches. Ils sont néanmoins plus chers à l’achat, mais leur rendement s’avère supérieur. En effet, ils offrent un meilleur rayonnement de la chaleur au sein du logement. Un poêle à granulés permet ainsi des économies d’énergie, même s’il dispose d’un système électrique, car ce dernier consomme assez peu de courant. L’appareil est cependant un peu bruyant, mais il suffit de l’installer dans une pièce centrale où le calme n’est pas requis, comme la cuisine.

Selon ses proportions, le poêle à granulés coûte entre 3 500 et 8 000 € à l’achat. Un investissement cependant vite amorti, car il peut atteindre un taux de rendement jusqu’à 95 %. Par ailleurs, les granulés ont l’avantage de brûler de manière beaucoup plus propre que les bûches. En effet, ils dégagent moins de suie et de poussière. De ce fait, ils encrassent moins les conduits - d’autant plus si vous choisissez de vous tourner vers des granulés de qualité supérieure, comme les pellets Premium de TotalEnergies.

Bon à savoir :

La pose d’un chauffage d’appoint au bois doit être effectuée, de préférence, par un professionnel. En fonction du type de poêle choisi et de ses dimensions, comptez entre 500 et 1 000 € environ.

Quelles solutions pour installer un chauffage d’appoint au bois sans conduit de cheminée ?

Les solutions pour installer un chauffage d’appoint au bois sans conduit

Il existe deux solutions pour installer un poêle à bois sans conduit de cheminée et évacuer les gaz rejetés par la combustion des bûches ou des pellets vers l’extérieur : la sortie en toiture ou en façade. Dans les deux cas, il est possible de réaliser une sortie en ventouse pour alimenter également le poêle en air.

La sortie en toiture

Le conduit d’extraction - tuyau raccordé au chauffage d’appoint au bois - évacue les fumées par le toit de la maison. Il doit dépasser d’au moins 40 cm de la toiture. Le conduit passe alors à travers les planchers et les murs. Son installation peut donc s’avérer contraignante, à moins de disposer d’une maison de plain-pied. Toutefois, les matériaux ou l’agencement des pièces du logement peuvent rendre cette solution irréalisable, mais il reste possible de recourir à une sortie en façade.

La sortie en façade

Cette solution consiste à faire passer le conduit d’évacuation des fumées à travers la façade de la maison. L’installation s’avère moins coûteuse et moins complexe qu’une sortie en toiture. Il s’agit de la méthode la plus simple, car un trou dans le mur suffit. L’entretien s’en voit aussi simplifié. Toutefois, sur le long terme, cette solution peut se révéler inesthétique, car des taches de fumées apparaissent parfois au niveau du trou où repose le conduit.

La sortie en ventouse

Possible en toiture comme en façade, la sortie en ventouse offre au conduit d'évacuation une double fonction. En effet, grâce à cette disposition, le conduit parvient à la fois à évacuer les fumées et à approvisionner le poêle en air. Cependant, la sortie en ventouse n’est possible qu’avec un chauffage d’appoint au bois suffisamment étanche. Grâce à ce dispositif, le risque de tâches de fumées s’avère, de plus, fortement diminué.

Découvrez les pellets et les bûches de TotalEnergies