Point sur l'évolution du prix du fioul en juin

Publié le Lundi 11 Juillet 2022 et mis à jour le Mercredi 17 Août 2022 - Les actualités du Fioul

Le prix du fioul a connu une légère hausse en début de mois avant de se stabiliser et de finalement redescendre lors de la dernière semaine. Zoom sur l’évolution du prix du fioul domestique en juin.

prix du fioul

Le prix du fioul au début du mois de juin était en légère hausse, en raison notamment d’une augmentation des prix de l’or noir due à une forte consommation aux États-Unis et à la reprise en Chine. Mais qu’en a-t-il été de l’évolution du prix du fioul pour le reste du mois ?

Le prix du fioul en légère hausse lors de la première semaine de juin

En cette première semaine du mois de juin, le prix du fioul était en légère hausse. Les 1 000 litres de fioul domestique coûtaient 1 608,90 € d’après les chiffres de la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC). Le fioul se trouvait en tendance haussière en raison une fois de plus des cours de l’or noir. Première cause de cette augmentation des prix du pétrole : la décision de l’UE d’interdire immédiatement plus des 2/3 d’importation de pétrole russe et de mettre fin à 90 % de ses importations d’ici la fin de l’année 2022.

Dans le même temps, de l’autre côté de l’Atlantique, le marché américain se montrait très demandeur. Les vacances ont en effet débuté, et avec elles la saison des grands déplacements estivaux. La demande en pétrole est donc forte aux États-Unis et tire les prix vers le haut.

Une tendance toujours à la hausse en 2e semaine

La 2e semaine de juin a été marquée elle aussi par une augmentation du prix du fioul. Le litre de fioul a atteint 1,6876 € d’après la DGEC, soit 8 centimes de plus que la semaine précédente. Une fois n’est pas coutume, c’est la forte augmentation du prix du pétrole qui explique cette tendance haussière.

augmentation du prix du pétrole

La raison de la forte augmentation des cours du pétrole tenait principalement à la levée progressive des restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19 en Chine. La fin des mesures anti-covid a entraîné des inquiétudes sur l’offre de pétrole et ainsi fait grimper les prix. Et ce, malgré l’ajustement de la part de l’OPEP+ qui a décidé d’augmenter sa production de barils quotidienne pour faire face à la demande.

Le prix du fioul se stabilise en 3e semaine

Après deux premières semaines en hausse, le prix du fioul s’est stabilisé en 3e semaine pour atteindre 1 726,50 € les 1 000 litres. Le lundi 13 juin, le pétrole fléchissait en raison des craintes de récession économique et de l’inflation dans les pays gros consommateurs d’or noir comme les États-Unis. Sur le continent asiatique, les yeux étaient rivés une fois de plus sur la Chine, où la possibilité de nouveaux confinements inquiétait.

possibilité de nouveaux confinements en Asie

En milieu de semaine, le pétrole fléchissait même avec un baril de Brent de la mer du Nord qui perdait 1,16 % à 119,76 $. En fin de semaine, les prix se maintenaient. Trois raisons à cela : le coup d’envoi des voyages en pleine période estivale, la reprise chinoise et l’offre restreinte de pétrole.

Un prix du fioul en baisse lors de la 4e semaine

Si en début de 4e semaine, le pétrole se maintenait à 1 726,50 € les 1 000 litres, la tendance était en légère baisse à la fin de la semaine. Le baril de Brent de la mer du Nord avait perdu 2,53 % à 111,74 $. Le pétrole avait en effet tendance à se replier en raison des craintes de récession américaine. Autre point expliquant ce repli : la volonté du président américain Joe Biden d’enrayer l’augmentation des prix des carburants. Résultat, le prix du fioul domestique était redescendu à 1,6718 € le litre à la fin du mois de juin en France.

Vous souhaitez acheter du fioul ? Choisissez Fioul Premier, le fioul haute qualité conçu par TotalEnergies.