Point sur l’évolution du prix du fioul en juillet

Publié le Vendredi 11 Août 2023 et mis à jour le Vendredi 17 Mai 2024 - Les actualités du Prix des énergies

Le prix du fioul a largement augmenté en juillet. De 1120 euros les 1000 litres le 3 juillet, il termine le mois à 1255 euros, soit une augmentation de 135 euros.

le prix du fioul en juillet 2023

Après un mois de juin extrêmement stable, le prix du fioul a enregistré une très nette hausse en juillet. Au début du mois, il s’affichait à 1120 euros les 1000 litres, contre 1255 euros au 31 juillet. En tant que produit pétrolier, le fioul suit la tendance des cours du pétrole sur les marchés mondiaux. Zoom sur les événements géopolitiques qui influent sur l’évolution des prix du fioul domestique.

Les prix du fioul en légère hausse la première semaine de juillet

Après avoir légèrement baissé entre le 26 juin et le 3 juillet (- 7 euros), le prix du fioul a grimpé entre le 3 et le 10 juillet, passant de 1120 à 1135 euros.

Cette augmentation est principalement dûe à une embellie au niveau de l’emploi aux États-Unis, mais surtout à l’annonce de nouvelles réductions de production de la part de l’Arabie saoudite et de la Russie, qui figurent parmi les plus gros exportateurs mondiaux de pétrole. En effet, l’Arabie saoudite a déclaré qu’elle prolongerait sa baisse volontaire de production d’un million de barils par jour en août. Le Royaume a même laissé entendre que ces efforts pourraient être prolongés davantage, voire renforcés. De son côté, la Russie a annoncé réduire ses exportations de 500 000 barils par jour en août. Conséquence : une offre inférieure à la demande, et donc des prix qui augmentent.

Le prix du fioul domestique perd quelques euros la deuxième semaine

Après une première semaine de juillet bien agitée, le prix du fioul a perdu presque 30 euros entre le 10 et le 17 juillet, pour finalement atteindre 1106 euros les 1000 litres.

Ce recul s’explique en grande partie par les inquiétudes liées à la situation économique de la Chine, premier importateur mondial de pétrole brut, où la reprise post-Covid se fait poussive. La baisse des cours de l’or noir reste cependant relative, dans la mesure où l’offre est toujours nettement inférieure à la demande.

Le prix du fioul en nette augmentation la troisième semaine

prix du fioul en nette augmentation

La semaine du 17 au 24 juillet est en revanche marquée par une montée en flèche des prix du fioul. Le 24 juillet, il s’établissait à 1187 euros les 1000 litres en moyenne, soit une augmentation de 81 euros par rapport à la semaine précédente.

Lundi 17 juillet, en raison d’une reprise économique chinoise décevante et d’un redémarrage partiel de la production en Libye, les cours du pétrole avaient pourtant commencé la semaine à la baisse : - 1,71 % pour le baril de Brent (78,50 dollars) et – 1,68 % pour le WTI (74,15 dollars). En milieu de semaine, la baisse des stocks américains, moins importante que prévu, a également participé à tirer le prix vers le bas.

Mais le vendredi 21 juillet, les prix du pétrole ont largement grimpé. Le baril de WTI a enregistré son plus haut niveau, en clôture, depuis trois mois en terminant à 77,07 dollars (+ 1,87 %). Le Brent, lui, a enregistré + 1,79 % pour clôturer à 81,07 dollars. Cette hausse s’explique par les réductions de la production de l’Arabie saoudite et de la Russie, ainsi que par un potentiel soutien à l’économie chinoise. Aux États-Unis, le nombre de puits en cours d’exploitation est par ailleurs tombé à son plus bas niveau depuis 16 mois.

Les prix du fioul augmentent encore la quatrième semaine

Entre le 24 et le 31 juillet, les prix du fioul enregistrent leur deuxième semaine de hausse consécutive et terminent le mois à 1 255 euros les 1 000 litres (+ 68 euros). La raison ? Une offre toujours insuffisante à la demande.

Les yeux sont aujourd’hui rivés vers l’OPEP, et en particulier vers l’Arabie saoudite. Le Royaume va-t-il continuer de réduire sa production dans les mois à venir ? Si tel est le cas, les prix du fioul risquent de rester élevés. Par ailleurs, une autre interrogation consiste à savoir dans quelle mesure la Fed (Réserve fédérale américaine) estime nécessaire de relever ses taux directeurs dans les mois à venir pour lutter contre l’inflation aux États-Unis.

 

Vous souhaitez faire le plein de fioul ? Choisissez le fioul supérieur Fioul Premier de TotalEnergies.