Point sur l'évolution du prix du fioul en juillet

Publié le Vendredi 5 Août 2022 - Les actualités du Fioul

Le prix du fioul a légèrement baissé durant le mois de juillet. Le litre de fioul domestique est en effet passé de 1,67 € le litre en début de mois, à 1,55 € le litre fin juillet.

Prix du fioul

Le prix du fioul a connu une légère baisse au mois de juillet 2022. Les 1 000 litres sont ainsi passés de 1 670 € en début de mois à 1 550 € fin juillet. Cette baisse du prix du fioul est due, une nouvelle fois, à la volatilité des marchés pétroliers, où se succèdent presque chaque jour hausse et baisse des prix.

Les prix du fioul en baisse la première semaine de juillet

Les prix du fioul étaient en baisse pour commencer le mois de juillet. Le prix du fioul passait en effet de 1,73 € le litre lors de la dernière semaine de juin, à 1,67 € début juillet, selon les chiffres de la direction générale de l’énergie et du climat (DGEC). Cette baisse de 6 centimes du litre s’explique une fois de plus par la volatilité des cours du pétrole. Le fioul domestique étant un produit pétrolier, son prix est en grande partie déterminé par le cours de l’or noir. Au 1er juillet justement, le pétrole a connu une hausse en raison de l’interruption de la production en Libye et en Équateur. Le long week-end férié, marqué par les célébrations du 4 juillet aux États-Unis et les grands déplacements qui l'accompagnent, a lui aussi contribué à faire monter les prix.

Dès le lundi suivant, les prix du pétrole étaient en légère baisse suite à de nouvelles craintes de ralentissement de l’économie mondiale, à des pannes en Libye, des arrêts de production en Norvège et un nouveau confinement décrété dans une province de Chine particulièrement touchée par le Covid. Le baril de Brent de la mer du Nord perdait 0,76 % mais s’échangeait tout de même à 110,78 $, alors que le WTI baissait de 0,87 %, à 107,49 $.

Le prix de l’or noir remontait légèrement dans la même semaine, dopé par les baisses d’approvisionnement dans plusieurs pays producteurs, pour finalement chuter de plus de 10 %. Le mercredi 6 juillet, le baril de Brent de la mer du Nord passait sous la barre des 100 $ le baril, à 99,39 $, tandis que le WTI chutait à 96,12 $. La reprise ne s’est pas fait attendre : dès le lendemain, le pétrole prenait 5 %. Malgré cela, le prix du fioul enregistré pour la semaine du 4 au 10 juillet était de 1,611 € par litre.

Un prix du fioul stable en 2e semaine

La semaine du 11 juillet, on enregistrait une très légère hausse du prix du fioul, ce dernier passant de 1,611 € par litre à 1,619 €, soit moins d’un centime d’euro de hausse. À l’instar de la semaine précédente, le pétrole subissait consécutivement de fortes baisses puis une remontée au moins aussi forte. Le mardi 12 juillet, le baril de Brent et de WTI repassait ainsi sous la barre des 100 $. Le pétrole reprenait 7 % le jour suivant, pour connaître une nouvelle baisse de 5 % dès le jeudi, toujours en raison d’une crainte de récession mondiale et donc d'une baisse de la demande. Le pétrole terminait tout de même sa semaine en hausse et repassait au-dessus des 100 $ le baril.

Evolution prix du fioul

Un prix du fioul légèrement en baisse en 3e semaine

La semaine du 18 au 24 juillet, on enregistrait un prix moyen du fioul en légère baisse. Les 1 000 litres de fioul coûtaient 1 571 €. Cette semaine était pourtant elle aussi marquée par des tensions sur les marchés pétroliers. Lundi 18 juillet, le prix du pétrole était en hausse et le Brent reprenait 5 % en raison des craintes d’approvisionnement en brut. En effet, la visite du président américain Joe Biden en Arabie saoudite, qui visait à demander au premier exportateur mondial de brut de pomper davantage de pétrole pour faire baisser les prix, n'avait pas suffi à rassurer les marchés.

Mercredi et jeudi, les prix du pétrole étaient de nouveau en baisse en raison des données sur les stocks américains. Les réserves commerciales de brut et d’essence anormalement hautes aux États-Unis laissaient en effet présager une baisse de la demande qui inquiétait les marchés financiers. Le WTI perdait 5 %, à 96,35 $, et le Brent 4 %, à 103,86 $.

Un prix du fioul encore en légère baisse en 4e semaine

La 4e semaine de juillet, le prix du fioul atteignait 1 550 € les 1 000 litres, soit une baisse de 2 centimes du litre par rapport à la semaine précédente. Sur les marchés pétroliers, les cours ont continué de fluctuer. Le pétrole a d’abord hésité en début de semaine, en raison des hausses des taux directeurs des banques centrales mondiales, qui menaçaient de faire baisser la demande. Il a fallu attendre la toute fin du mois de juillet pour que les prix du pétrole repartent à la hausse, après la baisse des réserves commerciales américaines de pétrole brut et le ralentissement des hausses de taux de la Fed.

Vous souhaitez acheter du fioul ? Choisissez Fioul Premier, le fioul haute qualité conçu par TotalEnergies.