Comment choisir la puissance de son poêle à bois ?

Publié le Lundi 12 Avril 2021 et mis à jour le Mercredi 22 Mai 2024 - Les actualités du Poêles

Parmi les critères de choix d’un poêle à bois, qu’il soit à bûches ou à granulés, la puissance occupe une place importante.

Vous devez remplacer un poêle à bois trop ancien ? Vous souhaitez installer un poêle à bois afin de profiter d’un combustible au prix attractif ? Avant d’arrêter votre choix sur un modèle bien précis, il est important de s’intéresser à la puissance de l’appareil. Comment choisir la puissance d’un poêle à bois ? À quoi faut-il faire attention ? Les principales informations à retenir concernant la puissance des poêles à bois.

Prendre en compte les caractéristiques du logement

Pour choisir la bonne puissance pour un poêle à bois, la première chose à faire et de s’attarder sur les caractéristiques de votre habitation. Voici les différentes questions à vous poser.

Quelle est la superficie du logement ?

La puissance d’un poêle doit en partie être conditionnée par la superficie du logement et le nombre de pièces à chauffer. Une petite superficie ne nécessite pas une chaudière très puissante. À l'inverse, une maison spacieuse (plus de 100 m2, par exemple) a besoin d’un modèle relativement puissant pour apporter le confort thermique nécessaire dans toutes les pièces de vie à chauffer.

Qu’en est-il de l’isolation thermique de votre habitation ?

Le choix de la puissance d’un poêle à bois repose aussi sur la qualité de l’isolation de votre logement. De manière générale, une maison mal isolée sur le plan thermique va souvent de pair avec des pertes de chaleur significatives, par les sols, la toiture ou encore les portes et fenêtres. Et lorsque l’isolation est mauvaise, il n’est pas rare que l’on cherche à augmenter la température du logement pour profiter d’un minimum de confort.

Solliciter davantage le poêle afin de compenser les pertes de chaleur entraîne généralement une surconsommation de combustible. Parfois, cela peut aussi mener au choix d’un poêle à la puissance importante. Il est préférable d’effectuer des travaux d’isolation thermique lorsque cela est nécessaire, et de choisir la puissance d’un poêle par rapport aux nouvelles performances thermiques de l’habitation.

Où est implanté votre logement ?

Vous habitez ou vous comptez vous installer dans une zone où les hivers sont doux ? Dans ce cas-ci, il n’est pas nécessaire d’investir dans un modèle de poêle très puissant, qui serait sous-exploité. À l’inverse, les zones où l’hiver est rude (comme la montagne), nécessitent souvent une plus grande puissance pour contrer le froid.

Bon à savoir

Si vous souhaitez effectuer des travaux d’isolation thermique avant d’installer un nouveau système de chauffage, la réalisation d’un DPE (diagnostic de performance énergétique) s’impose. Il permettra d’en apprendre davantage sur les faiblesses de l’habitation d’un point de vue thermique.

Déterminer ses besoins

Avant d’arrêter votre choix, analysez aussi les besoins et les envies des membres de votre foyer.

 

  • Quelles sont vos habitudes en matière de chauffage ?

Chaque foyer a ses préférences, alors prenez le temps de vous interroger sur les aspects suivants :

- Quels sont les temps de présence à la maison ?

- Quand vous absentez-vous ?

- Le niveau de chauffage est-il modifié à certains moments de la journée ?

 

  • Comment le poêle sera-t-il utilisé ?

- Le poêle à bois va-t-il être utilisé en tant que chauffage central ?

- Constitue-t-il un mode de chauffage d’appoint pour le salon (il peut par exemple être complété par des radiateurs électriques) ?

Si le poêle sera votre seul moyen de chauffage, alors le dimensionnement de l’appareil doit être revu à la hausse.

 

  • De quel confort thermique avez-vous besoin ?

Certains foyers apprécient d’avoir un logement très chauffé en permanence, par exemple lorsqu’il compte des enfants en bas âge. Si le poêle est destiné à tourner à plein régime pendant les hivers, il vaut mieux disposer d’un appareil suffisamment puissant pour tenir la charge.

 

Bon à savoir

Selon l’Ademe, diminuer d’un degré la température d’une pièce permet de réduire de 5 à 10 % sa consommation de chauffage chaque année.

Quelle puissance privilégier pour son poêle à bois ?

L’Ademe fournit des repères chiffrés concernant la puissance des poêles. Ces derniers pourront vous aider à affiner le choix de votre appareil de chauffage.

 

Cas de figure

Puissance

Puissance classique pour un appareil de chauffage destiné à une habitation

Entre 3 et 12 kW

Maison mal isolée

12 kW

Maison bien isolée

Entre 5 et 9 kW

Maison récente respectant les dernières normes en vigueur

5 kW maximum

 

Bon à savoir

Si vous avez des doutes par rapport au choix de la puissance du poêle à bois, n’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste. Ce dernier effectuera des recommandations prenant en compte les spécificités de votre projet de chauffage. L’objectif est de choisir un appareil qui ne s’usera pas prématurément en raison d’un fonctionnement en surrégime, ou à l’inverse, qui sera sous exploité car surdimensionné. Ces appareils ont d’ailleurs tendance à revenir plus cher.