Comment procéder au tubage d’un poêle à granulés ?

Publié le Mardi 25 Août 2020 et mis à jour le Mercredi 22 Mai 2024 - Les actualités du Poêles

Le tubage du conduit d’évacuation des fumées est une opération qui peut vous faire bénéficier de bien des avantages si vous êtes équipé d’un poêle à pellets. Nous vous expliquons comment procéder et quels sont les bénéfices à en retirer.

Tubage d’un poêle à granulés

Le tubage d’un conduit de cheminée consiste à passer une gaine en acier dans une cheminée maçonnée. Résistants et prévus pour supporter de fortes chaleurs, ces tubes permettent de renforcer la sécurité de votre installation ainsi que son bon fonctionnement.

Si vous êtes en possession d’un poêle à granulés ou que vous souhaitez en installer un, vous devrez bien souvent procéder à cette opération. En effet, de nombreux fabricants estiment que le tubage est nécessaire pour que leur appareil fonctionne conformément à ce qu’ils prévoient. Dans le cas où votre cheminée n’est pas tubée, votre installation pourrait être jugée non-conforme, avec tout ce que cela implique en termes de garantie.

En fonction du type de poêle que vous avez acquis, le tubage pourra toutefois varier.

Tuber un poêle à pellets étanche

Pour savoir quel type de tube doit être placé dans votre cheminée, il faut d’abord savoir si votre poêle est étanche ou non. Un poêle étanche est, comme son nom l’indique, totalement fermé par rapport à l’extérieur. Aucun air ambiant ne peut donc s’infiltrer dans l’appareil. Conséquence : pour garantir la combustion des pellets, il faut que de l’oxygène soit amené dans le poêle depuis l’extérieur.

Dans ces cas de figure, il sera nécessaire de placer dans votre conduit de cheminée un double tube concentrique (deux tubes, l’un dans l’autre). La partie extérieure de ce tube permettra d’amener l’air à l’intérieur du poêle, tandis que la partie intérieure servira à évacuer les fumées.

Tuber un poêle à pellet non-étanche

Dans le cas d’un poêle non-étanche, il ne sera pas nécessaire d’installer dans votre cheminée un double tube. Un tubage simple suffira en effet pour évacuer les fumées, tandis que l’air de combustion viendra de la pièce où est installé le poêle.

Notez toutefois que, si le tubage est exposé au grand froid, il pourra être nécessaire d’installer une double tube isolé. Cette isolation permettra d’éviter la formation de glaçons ou d’autres formes de coagulation qui pourraient boucher votre conduit.

Procéder au tubage du poêle à granulés

Le tubage du poêle est une opération délicate qui doit prendre en compte de nombreux éléments :

  • le diamètre minimal du tube recommandé par le fabricant, qui peut évoluer en fonction de la longueur du tube ;

  • la fixation solide du tube dans un conduit de cheminée qui peut présenter des coudes ;

  • une sortie suffisamment élevée par rapport au faîtage du toit.

Pour garantir la sécurité et la performance de votre installation, il est donc plus que recommandé de faire appel à un professionnel pour cette opération importante. Effectué dans les règles de l’art, le tubage de votre conduit sera performant durant de très longues années.

Il existe également des installations appelées « ventouses ». Celles-ci ne sont pas raccordées sur un conduit de cheminée mais débouchent directement sur la façade. Un tubage n’est donc pas nécessaire quand on choisit de recourir à ce système. Ceci étant dit, des règles existent aussi pour l’installation d’un poêle en ventouse, notamment en ce qui concerne la distance entre la sortie de votre évacuation et vos voisins.