Chauffage au bois : la solution contre le délestage électrique ?

Publié le Mardi 3 Janvier 2023 et mis à jour le Jeudi 26 Janvier 2023 - Les actualités du Poêles

Des délestages électriques peuvent intervenir durant l'hiver lors des pics de consommation électrique. En procédant à des coupures électriques, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité peut ainsi préserver le système et éviter une panne de grande ampleur. Avec sa faible consommation électrique, le poêle à granulés ne serait-il pas la solution pour réduire la consommation électrique ?

Avec les températures hivernales, les besoins en chauffage augmentent en hiver. La consommation des chauffages électriques ajoutée à celle de l’ensemble des appareils électroménagers des Français peut conduire à des coupures d’électricité dans l’Hexagone. Zoom sur le délestage électrique.

Qu’est-ce qu’un délestage électrique ?

Le délestage électrique est un phénomène dont on parle beaucoup en hiver lorsque le réseau électrique est sous tension. À cette période de l’année, les pics de consommation en électricité atteignent en effet des sommets. Les vagues de froid poussent les consommateurs à monter le chauffage chez eux, ce qui entraîne une augmentation importante de la consommation d'électricité.

Ces pics électriques interviennent le soir, entre 18 et 22 heures, lorsque tout le monde rentre chez soi, allume son chauffage, la lumière et de nombreux autres appareils électroménagers (lave-linge, télévision…). Les soirs d’hiver, la demande en électricité est donc très forte et le réseau ne peut pas toujours le supporter.

C’est la raison pour laquelle RTE, le gestionnaire de réseau de transport français d'électricité haute tension, procède à des délestages électriques. Ces délestages consistent à organiser des coupures d’électricité localisées, temporaires et réparties sur le territoire. Levier activé en dernier recours, le délestage électrique permet de faire baisser – par la contrainte – la consommation électrique afin d’éviter une coupure de grande ampleur et de conserver l’intégrité du système électrique. Utilisé de plus en plus rarement, le délestage électrique peut aussi être évité si chacun limite par lui-même sa consommation électrique.

Le poêle à bois : une solution pour moins consommer d’électricité

Avec le chauffage de l’eau chaude sanitaire, le chauffage des logements représente 2/3 de la consommation électrique des Français. Baisser la température du chauffage d’un seul degré permet de réduire sa consommation de 7 %. Mais ce n’est pas la seule solution : vous pouvez aussi changer de mode de chauffage en optant pour un chauffage au bois. Cheminée avec insert, poêle, chaudière à bois : ces appareils de chauffage au bois consomment peu, voire pas du tout d’électricité. Un excellent moyen de réduire sa consommation électrique et de soulager le réseau.

Les avantages du poêle à bois

Le poêle à bois a le vent en poupe en France et ailleurs depuis plusieurs années. Et pour cause, cet appareil de chauffage utilisé depuis des décennies n’a cessé de se développer pour apporter aujourd’hui un réel confort de chauffe.

Le poêle à bois est écologique puisqu’il utilise des combustibles naturels et renouvelables (bûches de bois ou pellets) et offre d’excellentes performances. D’après l’Ademe, l’Agence de la transition écologique, les poêles à bûches (en acier ou fonte) ont un rendement maximal de 75 à 90 %, et les poêles à granulés (en acier ou fonte) ont un rendement maximal supérieur à 85 %. En outre, ces appareils élégants se font de plus en plus discrets et s’intègrent facilement dans votre intérieur.

Besoin de granulés pour vous chauffer cet hiver ? Commandez vos pellets