Ramonage de cheminée : tout savoir sur la réglementation et le prix

Publié le Lundi 14 Mai 2018 et mis à jour le Vendredi 23 Septembre 2022 - Les actualités du Entretien de vos équipements

Le ramonage de votre cheminée est une obligation légale. Découvrez en détail la réglementation en vigueur et le prix d’une telle intervention, avec Proxi TotalEnergies.

Ramonage : choisissez la sérénité et respectez la réglementation

Le ramonage de cheminée, une obligation à remplir deux fois par an

Les règles relatives au ramonage de cheminée sont fixées au niveau local et il est indiqué que le ramonage des cheminées doit être effectué au moins une fois par an. L’article L2213-26 du Code général des collectivités territoriales indique en effet que : « Le maire prescrit que le ramonage des fours, fourneaux et cheminées des maisons, usines, etc., doit être effectué au moins une fois chaque année. »    

Dans la pratique, les recommandations vont souvent plus loin avec une obligation de ramonage deux fois par an, en début et en fin de période de chauffe.

Toutes les informations nécessaires sont indiquées dans un arrêté préfectoral ou municipal selon les zones géographiques. Il est possible de prendre connaissance des règles en vigueur à la mairie

 

Pourquoi existe-t-il une obligation de ramonage pour les cheminées ?

 

L’obligation de ramonage pour les cheminées vise à améliorer la sécurité des habitants d’un logement.

 

Une cheminée mal entretenue peut entraîner une intoxication par la fumée en cas d’incendie, voire causer la mort des habitants du logement. En 2018, on dénombrait 225 décès et pas moins de 3 550 personnes blessées en raison d’un incendie domestique en France. Le défaut d’entretien de la cheminée fait partie des raisons susceptibles de causer un incendie avec les branchements dangereux, l’utilisation de produits dangereux pour raviver un feu ou encore la présence de produits inflammables près d’une source de chaleur.

 

Que risque-t-on en cas d’oubli de ramonage de cheminée ?

 

Négliger son obligation de ramonage de cheminée n’est pas sans conséquence. En dehors de l’exposition au risque d’incendie, les propriétaires et syndic risquent :

 

  • Une amende forfaitaire pouvant aller jusqu’à 450 euros.
  • Une diminution de leur indemnité d’assurance en cas de sinistre. Certaines assurances peuvent aussi refuser la prise en charge des dommages.

 

Qui doit demander le ramonage de la cheminée ?

 

Dans les maisons, le ramonage de cheminée doit être réalisé à l’initiative des propriétaires du logement ou des locataires pendant leur temps d’occupation du logement. 

 

Pour les conduits collectifs, le ramonage est sous la responsabilité du syndic de copropriété.     

 

Qui fait le ramonage de cheminée ? 

 

Le ramonage de votre cheminée nécessite l’intervention d’un professionnel déclaré, inscrit au registre du commerce.

 

Une fois le nettoyage effectué, il devra vous délivrer un certificat, indispensable si vous souhaitez être couvert par votre assurance en cas de sinistre.

 

Le saviez-vous ?
Ramoner votre cheminée vous permet de réaliser des économies sur votre facture puisqu’un millimètre de suie équivaut à 10 % de perte d'énergie. De plus, cela vous permet de réduire les risques d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone.

 

Combien coûte un ramonage de cheminée ?

 

Le prix d’un ramonage de cheminée varie en fonction de quatre critères :

 

  • la taille de votre conduit ;
  • l’encrassement de votre conduit ;
  • la région dans laquelle vous habitez (les tarifs sont plus élevés à Paris) ;
  • le professionnel choisi.

 

Pour vous donner un ordre d’idée, le prix de cette intervention oscille entre 40 et 80 €.

 

Bon à savoir

 

Pour les locataires, le coût du ramonage peut être reporté sur les charges mensuelles appliquées pour leur appartement ou maison (lorsque ce ne sont pas eux qui gèrent cette démarche).

 

 

 

N’hésitez pas à vous renseigner et commandez vos pellets au meilleur prix sur https://www.proxi-totalenergies.fr/.