Tout savoir sur la fabrication des pellets

Publié le Lundi 16 Octobre 2023 et mis à jour le Dimanche 30 Juin 2024 - Les actualités du Poêles

Les pellets ou granulés de bois sont de plus en plus utilisés comme énergie de chauffage. Brûlés dans des poêles ou des chaudières, ils offrent de nombreux avantages à leurs utilisateurs. Mais savez-vous quelle est leur composition et comment ils sont fabriqués ?

étapes de la fabrication de pellets

Tout le monde a déjà eu l’occasion de voir ou de manipuler des pellets. Ces petits granulés de bois, dont l’origine n’est en définitive pas si récente, sont en effet aujourd’hui largement répandus dans les foyers français. Nous vous détaillons leur composition, ainsi que leur mode de fabrication.

 

Un peu d’histoire : les origines du granulé de bois

Les granulés de bois ont vu le jour en réponse à la première crise pétrolière, dans les années 1970. Ils ont, en effet, été conçus à cette époque aux Etats-Unis, pour se substituer au pétrole dans différents secteurs industriels.

Pour que l’usage des granulés de bois s’étende aux particuliers, il a toutefois fallu attendre l’invention, en 1983, du premier poêle à pellets. Celui-ci est l’œuvre d’un ingénieur actif chez Boeing, Jerry Whitfield.

Son invention a rapidement été imitée partout dans le monde. En Europe, ce sont les Italiens et les Scandinaves qui ont été les premiers à être massivement séduits par ce combustible. Ainsi, en Suède, on comptait déjà 350 000 poêles à pellets en usage dans le pays en 1994. Aujourd’hui, 60 % des ménages suédois se chauffent aux granulés de bois grâce à différents équipements de chauffage.

 

Bon à savoir

D’après Propllets (l’association nationale des professionnels du bois de chauffage au granulé), 1,7 million de ménages français étaient équipés d’un système de chauffage à granulés en 2023. Les chiffres de l’association indiquent également que la fabrication de pellets en France a atteint les 2 millions de tonnes en 2022 et devrait progresser jusqu’à 2,3 millions de tonnes à court terme.

 

Comment sont fabriqués les granulés de bois ?

Les granulés de bois se composent en grande partie de résidus de bois, provenant soit d’arbres feuillus, soit d’arbres résineux. Leur processus de fabrication se décompose en huit étapes, dans le respect des normes de qualité DINplus et ENplus.

Quelle est la composition d’un granulé de bois ?

Un granulé de bois, ou pellet, est un bâtonnet composé de sous-produits du bois  (sciure, copeaux) compactés à très haute pression. Si le processus de fabrication de ces granulés de bois s’est perfectionné au fil des années, leur composition est restée la même : des connexes (résidus) de scieries de résineux ou de feuillus  (principalement) et rien d’autre. En résulte un combustible particulièrement propre.

Comment se déroule la fabrication des pellets de bois ?

Le processus de fabrication des pellets s’est progressivement perfectionné au fil des années. On utilise aujourd’hui une technique de pointe pour produire des granulés de bois aux caractéristiques idéales, qui offrent un rendement supérieur.

Ce processus peut être décomposé en huit étapes :

  1. Les connexes de scieries, composés de plaquettes de scieries et de sciures, sont récupérés et stockés ;
  2. Les plaquettes de scieries sont broyées puis mélangées avec la sciure ;
  3. Ce mélange de plaquettes broyées et de sciures est séché dans un séchoir alimenté par une chaudière biomasse (au bois) ;
  4. Ce mélange est criblé puis compressé dans des presses pour ressortir en forme de granulé (bâtonnet cylindrique) ;
  5. Les granulés sont criblés et refroidis ;
  6. Les pellets refroidis sont analysés pour s’assurer de leur conformité et stockés dans un silo ;
  7. Les granulés stockés dans le silo sont envoyés vers une chaîne de conditionnement où ils seront criblés (pour éliminer les fines) et conditionnés, le plus souvent, dans des sacs de 15 kg. Puis, une analyse de conformité produit est réalisée ;
  8. Les granulés stockés dans le silo peuvent aussi être envoyés vers un silo tampon pour le chargement en vrac. Les granulés sont criblés (pour éliminer les fines) avant le chargement.

Régulièrement contrôlés, tant en interne que par les organismes de certification, les granulés de bois qui suivent ce processus de fabrication, comme les pellets Premium TotalEnergies, sont un gage de qualité pour votre système de chauffage et, in fine, pour votre confort quotidien.

Quelles normes doivent respecter les granulés de bois ?

La qualité des pellets de bois est aujourd’hui assurée par des organismes qui octroient des certifications aux différents fabricants. Les plus courantes sont les certifications DINplus et ENplus, qui garantissent :

  • un diamètre de pellet de 6 mm ;
  • une longueur de granulés de bois située entre 3,15 et 40 mm ;
  • un taux d’humidité ≤ 10 % ;
  • un PCI ≥ 4,6 kWh/kg ;
  • un taux de cendre maximum de 0,6 % pour DINplus et 0,7 % pour ENplus.

Quelles différences entre un pellet de feuillu et de résineux ?

Les pellets peuvent être fabriqués à partir de bois de résineux ou feiullus. Les résidus provenant de scieries sont broyés, puis compressés dans une presse, pour ressortir sous forme de granulés. Avec un bois de résineux, la méthode est simple, puisque c’est la résine elle-même qui sert de liant. Elle lie également les pellets mixtes, qui mélangent feuillus et résineux - ce qui explique leur aspect brillant.

Avec des connexes de feuillus, un liant naturel est souvent ajouté pour obtenir des granulés de bois suffisamment durs. Des additifs artificiels peuvent également entrer dans leur composition. Dans ce cas, ils doivent être mentionnés par le producteur. C’est pourquoi, en règle générale, même les pellets étiquetés « feuillus » contiennent tous au moins 20 % de connexes de scieries de résineux pour assurer une durabilité minimum.

Comment fabriquer ses pellets soi-même ?

Il est tout à fait possible de fabriquer ses pellets soi-même. Ce processus implique néanmoins de s’équiper en machines adaptées. D’abord, d’un broyeur à branches pour réduire les stères de résineux ou de feuillus en petits morceaux. Puis, d’une presse à pellets pour compacter le bois en granulés. Notez cependant que ces machines sont coûteuses et encombrantes.

En effet, pour fabriquer ses propres pellets, il faut disposer de l’espace nécessaire pour stocker non seulement ces machines, mais aussi les stères de bois et les granulés produits. Si vous bénéficiez d’un espace suffisant et que vous parvenez à fabriquer des tonnes de pellets de bonne qualité, cet investissement peut s’avérer rentable.

Néanmoins, leur rendement énergétique (de 90 % minimum pour les pellets du commerce) n’est pas assuré et la garantie constructeur de votre appareil de chauffage au bois (poêle, insert ou chaudière) n’est plus prise en compte si vous n’utilisez pas un pellet certifié (DINplus, ENplus ou NF).

Le processus de fabrication des granulés de bois reste effectivement complexe et les pellets du commerce vous garantissent un produit de qualité, non toxique, qui n’encrasse pas votre système de chauffage. C’est notamment le cas des Pellets Premium de TotalEnergies, qui subissent plusieurs points de contrôle pour s’assurer de leur qualité et de leur rendement énergétique.