Qu’est-ce que le bistre dans une cheminée ?

Publié le Monday, July 26, 2021 et mis à jour le Thursday, September 23, 2021 - Les actualités du Entretien de vos équipements

Le bistre est une couche noirâtre qui se dépose sur les parois intérieures du conduit de cheminée et qui ressemble au goudron. C’est pour cela qu’on dit parfois d’une cheminée qu’elle « goudronne ». Ce dépôt qui se forme par accumulation des résidus de combustion peut avoir de graves conséquences. Comment y remédier ? Quelles actions de prévention envisager pour éviter le débistrage de sa cheminée ?

Pourquoi une cheminée goudronne

Le ramonage de la cheminée, tout le monde connaît, mais qu’en est-il du débistrage ? Faisons le point sur le bistre dans une cheminée et comment s’en débarrasser.

Comment le bistre apparaît-il ?

Il y a plusieurs raisons à la formation du bistre dans le conduit d’une cheminée.

  • La qualité du tirage : il est préférable d’avoir un petit conduit assez haut, plutôt qu’un grand conduit de faible hauteur, car cela favorise la vitesse d’échappement des gaz.
  • La qualité du bois utilisé : un bois de mauvaise qualité ou inadapté (de type résineux ou bois de récupération) encrasse les conduits.
  • Le refroidissement des fumées : si les fumées refroidissent trop, la vapeur d’eau contenue dans les gaz se condense et va se déposer sur les parois sous forme de bistre.
  • L’arrivée d’air, qui constitue un paramètre important au bon fonctionnement de la cheminée.
  • Une utilisation non conforme de la cheminée (trop chargée par exemple).

Quels sont les risques d’une cheminée qui goudronne ?

Le bistre est composé de résidus de combustion. C’est une substance épaisse et collante provoquée par l’accumulation de suie détrempée ayant séché. Selon les ramoneurs, le bistre peut être une croûte solide ou une matière plus liquide qui coule le long du conduit de la cheminée.

Ce bistre, que l’on appelle aussi « goudron », est extrêmement inflammable. C’est très souvent lui le responsable des départs d’incendie dans les conduits d’évacuation. C’est pourquoi il est absolument nécessaire de s’en débarrasser.

Mais ce n’est pas tout, en cas d’obturation totale du conduit, il se peut que les gaz s’échappent dans la maison, risquant de provoquer une intoxication au monoxyde de carbone.

De plus, au fil du temps, les couches de bistre risquent de s’accumuler et les capacités normales de la cheminée vont s’en trouver diminuées.

Comment prévenir la formation du bistre ?

Plusieurs astuces sont indispensables au bon fonctionnement d’une cheminée et sont également très utiles pour éviter la formation de goudron dans le conduit.

  • Commencez par choisir un bois de bonne qualité et bien sec (si possible pas plus de 25 % d’humidité), qui a été stocké durant 24 mois sous un abri ventilé. Il faut également préférer le chêne, le hêtre ou le charme.
  • Concernant le conduit de cheminée, il doit être le plus droit possible pour que le gaz n’ait pas trop d’obstacles à parcourir pour s’évacuer. Il doit aussi être parfaitement adapté à la cheminée raccordée.
  • Dernier conseil : ne négligez pas l’étape du ramonage, qui doit être effectuée deux fois par an par un professionnel. Celui-ci procédera par la même occasion à une vérification de l’état du conduit.

Comment débistrer une cheminée ?

Si le dépôt de bistre est peu important, vous pouvez utiliser une poudre chimique spéciale débistrage. Cette poudre va ramollir le bistre, le rendant friable et cassant. Vous pouvez aussi opter pour des bûches de ramonage chimiques, qui permettront de commencer à retirer le bistre. Cependant, si le bistre est trop important, il convient de faire appel à un professionnel qui utilisera une débistreuse.

Le débistrage est un ramonage mécanique réalisé par un ramoneur professionnel. Le matériel utilisé n’est pas le même que pour un ramonage ordinaire. Pour ramoner une cheminée de façon ordinaire, le ramoneur utilisera un hérisson. Mais cet appareil est insuffisant pour retirer un bistre devenu trop résistant. Selon les cas, une débistreuse peut être nécessaire. Il s’agit d’une machine électrique qui, grâce à l’action rotative de sa tête (composée de plusieurs pièces métalliques), va venir percuter le conduit et faire tomber le bistre. Elle se révèle particulièrement efficace : l’emploi d’une débistreuse permet d’enlever environ 95 % des dépôts de goudron.

Bon à savoir

Un débistrage sera aussi nécessaire si vous souhaitez installer un tubage dans un conduit maçonné afin d’en améliorer l’isolation et l’étanchéité.

Pour garantir une cheminée sans goudron, l’utilisation de bûches de bonne qualité est primordial : commandez dès maintenant vos bûches de bois.