Quel est le meilleur bois par combustible pour chauffer votre logement ?

Publié le Mercredi 30 Juin 2021 et mis à jour le Jeudi 23 Mai 2024 - Les actualités du Bois

Le bois est le plus ancien combustible utilisé afin de créer de la chaleur. Matériau écologique et économique, cette énergie renouvelable ne cesse d’être plébiscitée. À un point tel qu’aujourd’hui, le chauffage au bois peut même faire l’objet de crédits d’impôt.

Meilleur bois chauffage logement

Pour chauffer sa maison, tout bois n’est pas forcément un bon combustible. Selon son essence notamment, la chaleur qu’il produit varie d’un bois à l’autre. En fonction de vos besoins et de vos équipements, il faudra choisir l’essence la plus adaptée.

Choisir son bois de chauffage

En théorie, tout bois naturel peut chauffer votre logement. En pratique, évitez les bois de récupération, qui peuvent être recouverts de résidus chimiques (peinture ou vernis), et dégagent une fumée toxique.

Privilégiez le bois sec naturel, dont le taux d’humidité ne dépasse pas les 20 %. Vous pouvez acheter des bûches encore trop humides pour être brûlées immédiatement, les conserver dans un endroit sec, et attendre qu’elles soient suffisamment sèches. Un bois de chauffage efficace doit avoir une bonne performance calorifique.

Pour le format de votre bois de chauffage, vous pouvez opter pour :

  • les bûches de bois de chauffage sec, qui sont naturelles et conviennent à une cheminée traditionnelle ;
  • le bois compressé, fabriqué à base de sciures, qui offre une longue combustion et une grande autonomie ;
  • les granulés de bois, constitués de sciures de bois, qui s’utilisent dans les poêles, les chaudières ou les inserts à granulés. Ils détiennent un fort pouvoir calorifique et sont très écologiques.

En choisissant la ou les variétés de votre bois de chauffage, prenez en compte votre budget, votre espace de stockage ainsi que votre utilisation. Par exemple, si vous souhaitez chauffer plusieurs pièces, un bois lourd sera idéal. En revanche, si vous favorisez un chauffage d’appoint uniquement, un bois de poids moyen sera suffisant.

Les essences les plus utilisées

On nomme « essence », l’espèce de l’arbre. La densité du bois en dépend notamment. Ainsi, pour un même volume, deux matériaux peuvent avoir un poids différent. Le plus lourd produira plus de chaleur.

Pour un chauffage optimal, il convient de mixer plusieurs essences de bois. Les plus utilisées restent le chêne, le hêtre, le bouleau et le frêne. Ils s’agrémentent de mélanges d’arbres feuillus (notamment des bois légers à l’écorce fine, comme le sapin ou le mélèze).

Le hêtre est privilégié notamment pour les chauffages de longue durée : c’est un bois dur à l’écorce fine. Il se consume lentement et diffuse une chaleur constante. Le pin peut venir en renfort lors de l’allumage. Le chêne, quant à lui, détient un pouvoir calorifique équivalent au hêtre, mais il dégage une odeur très forte. Le frêne est un bois dur également, mais plus facile à allumer que le hêtre.

Pour une utilisation multiple (poêle à bois, foyer ouvert, cheminée), le bouleau est un bon candidat : il s’enflamme sans difficulté, produit une forte chaleur et se consume avec lenteur.

Les essences pour le bois de chauffage

Pour les bûches de bois naturelles, toutes les essences sont efficaces : elles produisent de la chaleur par combustion. Le vrai prérequis demeure un taux d’humidité faible. Le choix d’une essence pour une bûche de chauffage dépend principalement de vos besoins et de vos équipements.

• Les essences de bois résineux (sapin, pin) : elles ne sont pas les plus recommandées, car elles sont riches en sève. Celle-ci se libère lors de la combustion et peut encrasser votre foyer ou votre poêle à bois. Néanmoins, ces bois détiennent le plus fort pouvoir calorifique et sont intéressants en complément d’autres essences à l’allumage.

• Les essences de bois feuillus durs (hêtre, frêne, acacia, chêne) : elles sont idéales pour un foyer fermé, car elles offrent une combustion constante et de longue durée. Toutefois, elles peuvent envoyer des projections sous la chaleur et ne s’utilisent pas avec un foyer ouvert.

• Les essences de bois feuillus tendres (bouleau, aulne, tilleul, peuplier, merisier) : ces essences détiennent une combustion rapide (donc un mauvais rendement ). Elles produisent cependant de belles flammes et peuvent être intéressantes pour démarrer le feu.

Faites le point selon vos objectifs pour choisir un bois de chauffage adapté à votre maison et à vos besoins.

Les essences pour les bûches compressées

Pour les bûches de bois compressé, les comparaisons diffèrent par rapport au bois de chauffage. Ainsi, les bûches créées à partir de bois durs de feuillus (chêne et hêtre notamment) sont très plébiscitées. Elles profitent d’un bon rendu calorifique et longue durée, grâce à la haute densité du bois.

Les bûches produites à partir de résineux confèrent une chaleur comparable, mais brûlent beaucoup plus vite, le bois étant plus tendre. Si ces derniers ne sont pas conseillés pour un bois de chauffage (ils encrassent les appareils), ils sont adaptés sous la forme de bûches densifiées. En effet, elles sont sèches et sans écorces : elles ne crépitent pas et encrassent moins les conduits.

Enfin, certaines bûches densifiées sont un mélange entre différentes essences, afin de bénéficier des avantages de chacune.

Vous recherchez des bûches compressées de qualité ? Nos bûches de bois compressé ont un taux d’humidité inférieur ou égal à 8,9 %.