Quand faut-il rallumer son chauffage ?

Publié le Jeudi 7 Octobre 2021 et mis à jour le Jeudi 21 Octobre 2021 - Les actualités du Bois

Les températures baissent et il est bientôt l’heure de rallumer votre chauffage. Quelle est la meilleure période pour le faire ? Tous les conseils à suivre pour prendre la bonne décision.

Rallumer le chauffage dans sa maison

L’été touche à sa fin et les températures amorcent doucement mais sûrement leur baisse. Les vestes chaudes font donc leur grand retour et les intérieurs se rafraîchissent peu à peu. Quand faut-il rallumer son chauffage ? Y a-t-il un moment idéal ? Ce qu’il faut savoir.

À quel moment rallumer son chauffage ?

Le meilleur moment pour rallumer son chauffage ? Celui qui vous convient. Il n’existe en effet pas de date officielle pour rallumer son chauffage. Tout dépend des préférences de chacun et du fonctionnement des syndics de copropriété si vous habitez dans un immeuble.

Dans la plupart des cas, le chauffage est rallumé aux alentours du début du mois d’octobre et est éteint entre la fin du mois de mars et la mi-avril.

Quels sont les facteurs qui influencent la date de rallumage du chauffage ?

Plusieurs facteurs peuvent avoir un impact sur la date à laquelle on rallume son chauffage.

La région d’habitation

Certaines régions sont plus froides que d’autres. En montagne ou dans les régions du nord par exemple, il n’est pas rare que les températures descendent dès la fin du mois d’août. Le rallumage du chauffage s’impose donc relativement tôt.

L’état de santé des habitants du logement

Enfants, personnes âgées, personnes malades souffrant de maladies respiratoires (asthme, bronchite chronique, emphysème…), etc. : si l’habitation compte des personnes à la santé fragile, le chauffage devra être rallumé dès que les températures commencent à chuter. Le confort thermique dans ce cas de figure est indispensable. Le froid peut en effet contribuer à aggraver l’état de santé.

Réaliser des économies d’énergie

Si vous souhaitez réaliser des économies d’énergie (et que vous ne souffrez d’aucun problème de santé), vous avez peut-être tout intérêt à repousser la date de rallumage de votre chauffage.

Pour mieux vivre l’intersaison et jouir d’un certain confort, il vous suffit d’enfiler des vêtements chauds lorsque vous êtes à la maison et de ressortir votre couette d’hiver. D’autres solutions complémentaires permettent d’améliorer son confort thermique sans nécessairement rallumer son chauffage :

  • installer des rideaux épais ;
  • investir dans un tapis épais ;
  • mettre une bouillotte dans votre lit ;
  • acheter des plaids ;
  • fermer les volets tôt pour conserver la chaleur emmagasinée dans la journée ;
  • aérer son habitation tous les jours (les activités humaines créent de l’humidité et lorsque cette dernière est présente en trop grande quantité, elle peut compromettre le confort thermique) ;
  • régler le chauffage à basse température.

Pour les années suivantes, il peut être intéressant de réaliser des travaux d’isolation dans votre habitation. Murs, fenêtres, toiture, sols… Plusieurs pistes sont envisageables et il existe des aides financières permettant de réduire le reste à charge comme la prime énergie.

Autre solution : installer un chauffage d’appoint comme un poêle à bois. Le bois est un combustible peu onéreux qui vous aidera à optimiser votre facture de chauffage.

Le confort

Être confortable chez soi est primordial. Dès lors que la baisse des températures extérieures suscite un inconfort, n’hésitez pas à rallumer votre chauffage. L’inconfort peut se manifester de plusieurs manières, comme le fait de rencontrer des difficultés à sortir du lit le matin ou grelotter de manière anormale sous la douche.

Le saviez-vous ?

Vous êtes équipés d’un chauffage au bois d’appoint ? Découvrez les bûches et pellets Premium de TotalEnergies. Des combustibles de qualité qui vous permettront de bénéficier d’une combustion de qualité.