Quel est le rendement d’une chaudière fioul ?

Publié le Lundi 1 Juin 2020 et mis à jour le Samedi 10 Février 2024 - Les actualités du Chaudières

En termes de rendement, il y a un monde de différence entre les chaudières fioul ancienne génération et les modèles les plus perfectionnés qu’on trouve aujourd’hui sur le marché. Plus le rendement de votre appareil est élevé, plus vous pouvez faire des économies sur votre énergie.

rendement chaudiere fioul domestique

Il est particulièrement important d’être attentif au rendement offert lorsqu’on choisit une chaudière fioul. En effet, plus ce rendement sera élevé, plus vous pourrez faire des économies de fioul.

Qu’est-ce que le rendement ?

Par rendement, on entend en réalité le rendement nominal ou rendement utile. Exprimé en pourcents, celui-ci correspond au rapport entre la puissance contenue dans le combustible et la puissance thermique transmise à l’eau de chauffage.

Toutefois, ce rendement théorique est corrigé pour tenir compte des inévitables pertes qui ont lieu dans le processus de restitution de l’énergie du combustible vers l’eau de chauffage :

  • pertes dans les fumées de combustion évacuées par la cheminée ;

  • pertes dans la chaleur dégagée dans la chaufferie par la chaudière.

C’est la raison pour laquelle les meilleures chaudières, qui récupèrent une partie de l’énergie contenue dans les fumées, peuvent afficher un rendement supérieur à 100 %

Le rendement dépend de l’appareil

Il existe une grande variété de chaudières au fioul sur le marché, qui ont recours à des technologies différentes. Les trois principales catégories de chaudières disponibles sont les suivantes :

Le rendement de la chaudière traditionnelle est affecté par de nombreuses pertes. Il attend difficilement les 90%. La version basse température fait mieux, puisqu’elle peut atteindre un rendement situé entre 93 et 95%. Grâce à une installation de ce genre – qui nécessite des radiateurs adaptés – il est possible d’économiser jusqu’à 15% de fioul.

Enfin, la chaudière à condensation est le modèle le plus perfectionné. Il récupère de l’énergie contenue dans les fumées et atteint ainsi des rendements supérieurs à 100%. En remplaçant votre ancienne installation par ce type de chaudière, vous pouvez économiser jusqu’à 35% de combustible.

Contrairement à une chaudière basse température, le remplacement d’une chaudière traditionnelle par un modèle à condensation ne nécessite pas de grosses adaptations de votre circuit de chauffage.

Notez qu’il est également possible d’installer une chaudière qui utilise deux énergies, comme le fioul et le pellet par exemple. Ce type d’installation permet de profiter à tout moment de l’énergie la moins chère. Les versions les plus récentes offrent également des rendements élevés, supérieurs à 90%.

Un bon rendement, à coupler avec une bonne isolation

Même si votre chaudière fioul offre le meilleur rendement qui soit, vous continuerez à consommer énormément si votre logement est une passoire thermique. En effet, sans une bonne isolation des combles, des fenêtres, des murs et du sol, toute l’énergie produite risque de s’échapper rapidement et votre consommation restera élevée.

De nombreuses aides financières peuvent vous être octroyées pour réaliser ces travaux d’isolation. Vous pouvez obtenir une simulation des montants auxquels vous pouvez avoir droit en vous rendant sur le site de notre partenaire L’énergie tout compris.