Chaufferies collectives au bois : déjà une trentaine de villes équipées en Normandie

Publié le Friday, February 26, 2021 et mis à jour le Wednesday, September 1, 2021 - Les actualités du Technologie

Le bois n’est pas seulement utilisable comme énergie de chauffage individuelle. Il peut également alimenter des chaufferies collectives capables de chauffer des quartiers entiers. En Normandie, ce système gagne du terrain : 30 villes sont déjà équipées et de nouveaux projets devraient bientôt voir le jour.

Chaufferies collectives au bois

Comment tirer parti d’une énergie renouvelable présente massivement sur un territoire en en faisant profiter le plus grand nombre ? C’est en cherchant la réponse à cette question que l’association régionale Biomasse a été créée en Normandie voici déjà près de 40 ans. Les ressources en bois étant importantes dans cette région, l’idée était de développer des chaufferies collectives au bois dans plusieurs villes, afin de chauffer des milliers de personnes grâce à cette énergie renouvelable.

Qu’est-ce qu’une chaufferie collective ?

Une chaufferie collective est une installation de chauffage d’une puissance importante, capable de chauffer l’ensemble d’un immeuble, voire un quartier entier. Certaines grandes villes ont déjà installé des systèmes de chauffage collectifs qui permettent de chauffer plusieurs quartiers, notamment à Paris, Lyon, Strasbourg, Grenoble, etc.

Ceci étant dit, toutes les chaufferies collectives ne fonctionnent pas au bois. Différentes énergies peuvent en effet être utilisées :

Le bois, idéal dans les régions rurales

Dans les régions rurales comme la Normandie, où le bois est présent en quantité, le choix du bois est idéal pour alimenter une chaufferie collective. Un partenariat a donc été mis en place entre la région et l’ADEME, afin de développer ces systèmes dans toute la Normandie. Cela a porté ses fruits, puisqu’une trentaine de villes sont déjà équipées. Le partenariat a été prolongé pour trois années de plus et de nouveaux projets devraient donc voir le jour.

Le système de chaufferie collective privilégié en Normandie utilise des copeaux de bois séchés et broyés. Cette énergie est peu coûteuse, est issue de bois qui ne serait pas valorisable autrement, et propose un pouvoir calorifique élevé. Autant d’arguments qui plaident en faveur du développement de ce combustible.

En ligne avec les objectifs de l’ADEME

Ces systèmes de chaufferies collectives au bois rejoignent de plus les objectifs de l’ADEME. La mission de cette agence d’État est en effet de multiplier par cinq, d’ici 2030, la quantité d’énergie renouvelable dans les réseaux.

À titre individuel, vous pouvez, vous aussi, rejoindre un réseau de chaleur si ce type de développement est proposé dans votre région. Mais il est également possible de faire un geste pour l’environnement en remplaçant votre ancien système de chaudière par un système utilisant une énergie renouvelable :

  • pompe à chaleur ;

  • appareil de chauffage au bois ;

  • système solaire ;

  • etc.

Aujourd’hui, des aides importantes sont accordées aux ménages qui se lancent dans ce type d’aménagements. Vous pouvez obtenir une idée précise du montant auquel vous avez droit pour vos travaux en vous rendant sur le site de notre partenaire, L’énergie tout compris. N’hésitez pas à en profiter !