Point sur l’évolution du prix du fioul en novembre

Publié le Vendredi 8 Décembre 2023 et mis à jour le Mercredi 7 Février 2024 - Les actualités du Prix des énergies

Deuxième mois de baisse consécutive pour le prix du fioul ! Après avoir lâché 78 € en octobre, il perd encore 67 € en novembre, passant de 1 328 € le 30 octobre à 1 261 € le 27 novembre.

évolution prix du fioul pour le mois de novembre 2023

Le prix du fioul domestique a enregistré une baisse constante au mois de novembre. Il est passé de 1 328 € les 1 000 litres la semaine du 30 octobre à 1 261 € le 27 novembre, soit une diminution de 67 €. Pour comprendre la baisse du prix du fioul, il faut jeter un coup d'œil du côté des cours du pétrole, auquel il est corrélé.

Le prix du fioul stable la première semaine de novembre

Après un mois d’octobre orienté à la baisse, le prix du fioul était stable la première semaine de novembre. Entre le 30 octobre et le 6 novembre, le prix du fioul a enregistré une baisse de seulement 1 euro, pour s’établir à 1 327 € les 1 000 litres.

Les cours du pétrole ont débuté la semaine à la baisse. Lundi 30 octobre, le baril de Brent de la mer du Nord lâchait 3,34 % (87,45 $) et le baril de WTI (West Texas Intermediate) perdait 3,77 % (82,31 $). Le mardi, le WTI était même descendu à 80,74 $ le baril en cours de séance, son plus bas niveau depuis fin août.

L’or noir s’est aussi légèrement replié le mercredi. La Fed, la banque centrale américaine, a laissé entendre qu’elle pourrait de nouveau élever les taux directeurs pour faire face à l’inflation. Par ailleurs, les réserves américaines de pétrole ont quelque peu augmenté et le dollar s’est raffermi.

Le jeudi, en revanche, le Brent a pris 2,62 % (86,85 $) et le WTI, 2,51 % (82,46 $). Le dollar a baissé et plusieurs banques centrales ont laissé leurs taux inchangés, suscitant un retour de l’appétit pour le risque. Vendredi, au regard de la faible demande, les cours sont toutefois repartis à la baisse (-2,26 % pour le Brent et -2,36 % pour le WTI).

Le prix du fioul perd 41 € la deuxième semaine de novembre

Entre le 6 et le 13 novembre, le prix du fioul domestique a poursuivi sa baisse. Il a perdu 41 €, pour s’afficher à 1 286 € en moyenne pour 1 000 litres. L’explication se trouve du côté des cours du pétrole, qui ont connu une semaine en dents de scie.

Lundi 6 novembre, le pétrole a entamé la semaine à la hausse. Le Brent a pris 0,34 % (85,18 $) et le WTI, 0,38 % (80,32 $). Cette hausse s’explique par un nouveau repli du dollar, mais également par le fait que l’Arabie saoudite et la Russie ont annoncé maintenir la baisse de leur production de pétrole jusqu’à la fin de l’année.

Les deux jours suivants, cependant, l’or noir a enregistré deux séances de forte baisse. Les deux références ont atteint leur plus bas niveau depuis juillet : le Brent a perdu 4,19 % mardi et 2,53 % mercredi pour s’établir à 79,54 $, tandis que le WTI a lâché 4,26 % puis 2,63 % pour clôturer à 75,33 $. Les cours ont été plombés par les mauvais chiffres des économies chinoises et européennes.

Les cours du pétrole ont ensuite rebondi jeudi et vendredi, les marchés anticipant la prolongation des coupes volontaires d’offre de pétrole brut de la Russie et de l’Arabie saoudite.

Le prix du fioul domestique toujours à la baisse la troisième semaine

Prix du fioul domestique en baisse la troisième semaine de novembre

Entre le 13 et le 20 novembre, le prix du fioul a connu sa 5e semaine de baisse consécutive. À 1 261 € les 1 000 litres en moyenne, il a baissé de 25 € par rapport à la semaine précédente.

La semaine a pourtant commencé avec une légère hausse : +1,33 % pour le Brent (82,52 $) et +1,41 % pour le WTI (78,26 $). Cette tendance s’explique par le contexte géopolitique incertain (tensions au Moyen-Orient, guerre toujours en cours en Ukraine), mais aussi par la publication du rapport mensuel de l’OPEP, qui dénonce des spéculations qui ont fait baisser les prix des dernières semaines.

Après une journée de mardi plutôt stable, le dollar s’est replié mercredi : le Brent perdait 1,56 % (81,18 $) et le WTI, 2,04 % (76,66 $). Le jeudi, en revanche, les deux références ont lâché près de 5 %. Le marché a réagi à la publication du rapport de l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA), qui fait craindre un ralentissement de la croissance américaine. L’or noir s’est toutefois repris dès le lendemain.

Le prix du fioul reste stable la quatrième semaine de novembre

À 1 261 € les 1 000 litres lundi 27 novembre, le prix du fioul est resté stable la dernière semaine de novembre.

Lundi 20 novembre, les cours ont toutefois débuté la semaine à la hausse : +2,21 % pour le Brent (82,32 $) et +2,25 % pour le WTI (77,60 $). Tous les yeux sont rivés sur la réunion de l’OPEP+, censée se tenir le 26 novembre. Le marché est suspendu aux annonces de l’Arabie saoudite, qui pourrait prolonger ses coupes de production en 2024 ou revoir à la hausse ses réductions d'offres.

Le mardi, le pétrole se stabilisait, le marché attendant toujours la réunion des pays exportateurs de pétrole. Mercredi cependant, les cours du pétrole ont chuté en réaction à une forte augmentation des stocks commerciaux de brut aux États-Unis et au report de la réunion ministérielle de l’OPEP+, qui se tiendra finalement le 30 novembre. Si l’OPEP+ n’a pas communiqué les causes de son report, celui-ci pourrait être le signe d’une discorde entre les membres de l’alliance au sujet des quotas de production. C’est d’ailleurs pour cette raison que les cours ont poursuivi leur baisse les jours suivants.

Découvrez les atouts du Fioul Premier de TotalEnergies